NDP statement on steel safeguard ruling

“The steel sector is a vital contributor to Canada’s economy, providing good-paying and community-building jobs. The hits our steel industry has taken over the past several years due to the illegal dumping of cheap, dirty steel by other countries is hurting our workers, their families and communities.

This is on top of the unfair tariffs imposed by President Trump in the new NAFTA deal that are already costing jobs and forcing businesses to close shop. Canadian workers and their families can’t afford to have another blow to our world-class steel facilities.

While it is imperative that the Liberal government do everything it can to remove these tariffs, we also call on Minister Morneau to impose permanent safeguard measures to protect steel jobs immediately. Despite the recent ruling from the Canadian International Trade Tribunal (CITT), our steel sector remains vulnerable without these provisions in place.

It is now urgent for Minister Morneau to override the CITT decision and make the steel safeguard measures final before the deadline at the end of May 2019.

We urge Minister Morneau to follow the lead taken by the European Union and ensure that the 23,000 direct and 100,000 indirect jobs in the steel sector are protected in Canada. The stability of our steel market depends on immediate action. Canadian workers and businesses cannot wait any longer; people’s jobs are at stake.”

* * *

 

5 avril 2019

DÉCLARATION DU NPD SUR LES MESURES DE SAUVEGARDE POUR L’ACIER

La porte-parole du NPD en matière de commerce international, Tracey Ramsey, a fait la déclaration suivante :

« Le secteur de l’acier contribue de façon importante à l’économie canadienne en fournissant des emplois bien rémunérés et structurants pour les collectivités. Les coups portés à notre secteur de l’acier au cours des dernières années par le dumping illégal d’acier plus polluant produit à bas coût dans d’autres pays ont fait mal à nos travailleurs et travailleuses, ainsi qu’à leurs familles et à leurs collectivités.

À cela viennent s’ajouter les tarifs douaniers injustes sur l’acier imposés par le président Trump dans le nouvel ALENA qui nous coûtent déjà des emplois et qui forcent des entreprises à fermer. Les travailleurs et travailleuses du Canada – et leurs familles – ne peuvent pas se permettre que nos aciéries de classe mondiale encaissent un autre coup dur.

Bien qui soit impératif que le gouvernement libéral fasse tout ce qu’il peut pour éliminer ces tarifs douaniers, nous demandons aussi au ministre Morneau d’imposer des mesures de sauvegarde permanentes afin de protéger immédiatement les emplois dans le secteur de l’acier. En dépit du récent jugement du Tribunal canadien du commerce extérieur (TCCE), notre secteur de l’acier demeure vulnérable sans la mise en place de ces dispositions.

Il est maintenant urgent que le ministre Morneau outrepasse la décision du TCCE et rende définitives les mesures de sauvegarde de l’acier avant la date limite de la fin de mai 2019.

Nous pressons le ministre Morneau de suivre la voie tracée par l’Union européenne pour s’assurer que les 23 000 emplois directs et les 100 000 emplois indirects du secteur de l’acier sont protégés au Canada. La stabilité de notre marché de l’acier dépend de ces gestes immédiats. Au Canada, les travailleurs, les travailleuses et les entreprises ne peuvent plus attendre; les emplois des gens sont en jeu. »