Auditor General releases damning reports on Liberal government

OTTAWA – Of the 16 million Canadians who try to reach a government representative through call centres, more than half cannot get through, warned Canada’s Auditor General today. Millions of calls are sent back to an automated system or told to go to the website or to call back later. Canadians deserve a government that provides the necessary services when they’re needed.

“The government didn’t even bother to set service standards on access, timeliness and accuracy for the department of Immigration, Refugee and Citizenship. Is it a wonder that 70% of the callers didn’t even manage to get through?” asked NDP Immigration, Refugees and Citizenship Critic Jenny Kwan (Vancouver East). “Canadians deserve to get an answer from their government when it comes to issues as important as their pensions, employment insurance or on an immigration matter. It is clear that access to such basic services for Canadians is not a priority for this Liberal government. It’s astounding that only 8 out of 221 call centres were modernized. There is no plan or resources to address the other 213 centres. The Liberals have all but abandoned this basic but critical everyday service for Canadians.”

The conclusions in the report on asylum seekers confirm what the NDP has been saying for more than two years: there is a chronic underfunding of the Immigration Refugee Board. Both the Conservatives and the Liberals failed asylum seekers whose lives are stuck in limbo waiting for their claim to be heard. The government is still dealing with over 500 legacy claims from pre-2012. It’s clear there is a lack of political will to ensure a rapid response and rapid access to resources to process claims in a timely manner.

“According to the Auditor General, the Liberal government has not overseen federal advertising with sufficient rigour to ensure no public funds were spent on partisan advertising. With the increase in digital advertising, it’s important to take the necessary steps to adapt how we track and monitor advertising,” said NDP Finance Critic Pierre-Luc Dusseault (Sherbrooke). “This laissez-faire approach, which is the trademark of the Liberal government, is fueling the appearance of a lack of transparency and cynicism in politics.”

Canadian taxpayers expect that the Liberal government will not use public money to promote its platform in an election year. But there is little in place to reassure taxpayers on this issue.


* * *

7 mai 2019

LE VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL PUBLIE DES RAPPORTS ACCABLANTS SUR LES LIBÉRAUX

OTTAWA – Parmi les 16 millions de personnes au Canada qui ont essayé de joindre un agent du gouvernement par l’entremise de centres d’appels, plus de la moitié n’y sont pas parvenus, a signalé le vérificateur général aujourd’hui. Des millions d’appels sont retournés à un système automatisé, ou encore un message dit aux personnes qui appellent d’aller visiter un site web ou de rappeler plus tard. Les Canadiens et les Canadiennes méritent un gouvernement qui fournit les services nécessaires, au moment où ils sont requis.

« Le gouvernement ne s’est même pas donné la peine d’établir des normes de service sur l’accessibilité, la rapidité et l’exactitude en ce qui concerne le ministère de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté. Il ne faut pas se surprendre que 70 % des personnes qui ont téléphoné n’aient pas réussi à joindre quelqu’un, a déclaré la porte-parole du NPD en matière d’immigration, de réfugiés et de citoyenneté, Jenny Kwan (Vancouver-Est). Les Canadiens et Canadiennes méritent de pouvoir obtenir une réponse de leur gouvernement lorsqu’il s’agit de questions aussi importantes que les pensions, l’assurance-emploi ou un problème concernant l’immigration. Il est évident que l’accès de la population canadienne à des services si essentiels n’est pas une priorité pour le gouvernement libéral. C’est stupéfiant que seulement 8 des 221 centres d’appels aient été modernisés. Il n’y a pas de plan ni de ressources pour s’occuper des autres 213 centres. Les libéraux ont pratiquement abandonné ce service de base qui est essentiel au quotidien pour les Canadiens et Canadiennes. »

Les conclusions du rapport sur les demandeurs d’asile confirment ce que le NPD avance depuis plus de deux ans : il y a un sous-financement chronique de la Commission de l’immigration et du statut de réfugié. Les conservateurs et les libéraux ont tous les deux abandonné les demandeurs d’asile, dont la vie est en suspens en attendant que leur demande soit entendue. Le gouvernement compose encore avec plus de 500 demandes antérieures à 2012. Il y a manifestement un manque de volonté politique pour assurer une réponse rapide et un accès rapide aux ressources afin de traiter ces demandes dans des délais raisonnables.

« Selon le vérificateur général, le gouvernement n’a pas surveillé la publicité fédérale avec suffisamment de rigueur pour s’assurer qu’il ne dépensait pas les fonds publics pour financer des publicités partisanes. Avec l’augmentation de la publicité numérique, il est important de prendre les mesures nécessaires afin d’adapter notre manière de suivre et de surveiller la publicité, a affirmé Pierre-Luc Dusseault, porte-parole du NPD en matière de finances. Cette attitude de laisser-faire, qui est la marque de commerce du gouvernement libéral, alimente l’apparence de manque de transparence et le cynisme à l’endroit de la politique. »

Les contribuables canadiens s’attendent à ce que le gouvernement libéral n’utilise pas des fonds publics pour faire la promotion de sa plateforme durant une année électorale. Cependant, il y a bien peu de choses en place pour rassurer les contribuables sur cette question.