What if it was your daughter?

A national inquiry into Missing and Murdered Indigenous Women is urgently needed

Stephen Harper should stop ignoring the facts, take a hard look at the shocking statistics about missing and murdered Indigenous women and call for an immediate national inquiry.

“Stephen Harper’s comments yesterday show his callous disregard for the plight of some of the most marginalized people in our country - Indigenous women,” said NDP Status of Women critic, Niki Ashton (Churchill). “In this time of grief, friends and family of Tina Fontaine needed compassion and leadership. From this prime minister, they got neither.”

A recent RCMP Report indicated that approximately 1,200 Indigenous women have gone missing or have been murdered over the last 30 years. Young Indigenous women are seven times more likely to be murdered than non-Indigenous young women.  Despite calls from leaders, Aboriginal groups, Premiers and opposition parties, Stephen Harper has done little to address the disproportionate level of violence faced by Indigenous women.

“What is clear is that we need to get to the root causes, address the disproportionate levels of poverty, end the violence, and ultimately reform the system that enables it. We need to examine the issue and get answers – there must be a national inquiry”, added Ashton.

* * *

2014 08 22

Et si c’était votre fille?

La tenue d’une enquête nationale sur les femmes autochtones disparues ou assassinées est urgente et nécessaire

Le premier ministre Stephen Harper doit arrêter d’ignorer les faits, examiner de près les statistiques troublantes concernant les femmes autochtones disparues ou assassinées et lancer une enquête nationale immédiatement.

« Les propos de Stephen Harper hier démontrent qu’il ne veut pas écouter les nombreux appels faits par les personnes les plus marginalisées de notre pays, les femmes autochtones. En cette période de deuil, les amis et la famille de Tina Fontaine avaient besoin de compassion et de leadership. Ce premier ministre ne leur a offert ni l’un ni l’autre », a affirmé la porte-parole du NPD en matière de condition féminine, Niki Ashton (Churchill).

Un récent rapport de la Gendarmerie royale du Canada révélait qu’environ 1200 femmes autochtones avaient été portées disparues ou avaient été assassinées au cours des 30 dernières années. Les jeunes femmes autochtones sont sept fois plus susceptibles d’être victime d’un meurtre que les jeunes femmes non-autochtones. Malgré les demandes des leaders communautaires, des groupes autochtones et des partis d’opposition, Stephen Harper n’a toujours pas agi pour lutter contre les niveaux disproportionnés de violence dont sont victimes les femmes autochtones.

« Une chose est claire : nous devons remonter à la source de ce problème, lutter contre la pauvreté, arrêter la violence et, ultimement, réformer le système qui a permis que de telles choses se produisent. Nous avons besoin d’étudier la question et d’obtenir des réponses et la meilleure façon de le faire, c’est en lançant une enquête nationale », a conclu Niki Ashton.