TWO FORMER JUDGES JOIN THE NDP TO OPPOSE THE CONTROVERSIAL BILL C-51

FOR IMMEDIATE RELEASE

VANCOUVER – NDP leader Tom Mulcair continued his tour in Vancouver today along with two former judges, who will be candidates in this year’s federal election, all voicing opposition to the dangerous and controversial Bill C-51.

“Terrorism is a real threat and we need to fight it in a responsible and effective manner. However, Bill C-51 is too vague, goes too far, and will undermine the rights and freedoms of Canadians,” said Mulcair.

“I couldn’t just stay on the sidelines anymore. During my career as a judge, I presided over many difficult cases, and I always made sure that anyone with something to say was able to say it. This is a fundamental principle of Canadian justice, and it’s under threat from Bill C-51,” said Carol Baird Ellan (Burnaby North-Seymour).

Baird Ellan spent two decades serving as a judge on the Provincial Court of British Columbia. She was also the first woman to be appointed Chief Judge of the BC Provincial Court.

“People are right to be concerned about this. They are worried about the Conservatives sacrificing our rights and freedoms in the name of security. This is not a real choice. We can have both,” added Bill Sundhu (Kamloops-Thompson-Cariboo).

Sundhu served as a judge at the B.C. Provincial Court, continues to practice as a human rights lawyer, and is on the List of Counsel at the International Criminal Court in the Hague. He also serves on the Canadian Bar Association committee studying C51 and has helped draft a submission the CBA will be presenting to parliament 

“I am very proud of the quality our candidates for the upcoming election. With Carol and Bill on our team, the choice we’re offering to Canadians is clear: you have the option of a principled, experienced team to replace Stephen Harper,” added Mulcair.

***

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
19 mars 2015

DEUX ANCIENS JUGES AUX CÔTÉS DU NPD POUR S’OPPOSER AU CONTROVERSÉ PROJET DE LOI C-51

VANCOUVER – Flanqué de deux anciens juges qui seront candidats aux prochaines élections fédérales, le chef du NPD, Tom Mulcair, a poursuivi sa tournée à Vancouver pour dénoncer le dangereux et controversé projet de loi C-51.

« Le terrorisme est une véritable menace que nous devons combattre de manière responsable et efficace. Mais le projet de loi C-51 est trop vaste, trop vague et il minera les droits et libertés des Canadiens », a indiqué Tom Mulcair.

« Je ne pouvais plus rester sur la ligne de côté. Durant ma carrière de juge, j’ai entendu des causes difficiles et je me suis toujours assurée que tous ceux qui voulaient s’exprimer puissent le faire, car c’est un principe fondamental de la justice au Canada. C’est ce qui est en jeu avec le projet de loi C-51 », a commenté Carol Baird Ellan (Burnaby North-Seymour).

Mme Baird Ellan a été juge pendant près de 20 ans à la Cour provinciale de la Colombie-Britannique. Elle a été la première femme à occuper la fonction de juge en chef de la cour provinciale.

« Les gens autour de moi sont inquiets et ils ont raison. Ils craignent que les conservateurs sacrifient nos libertés et nos droits sur l’autel de la sécurité. C’est un faux choix. Nous pouvons avoir les deux », a ajouté Bill Sundhu (Kamloops-Thompson-Cariboo)..

M. Sundhu a été juge à la Cour provinciale de Colombie-Britannique et il continue sa pratique d’avocat spécialisé dans les droits de la personne. Il fait partie de la liste des avocats habilités à intervenir devant la Cour pénale internationale de La Haye. Il a également fait partie du comité de l’Association du barreau canadien qui a étudié le projet de loi C-51 et a travaillé à la rédaction du mémoire de cette association professionnelle qui sera présenté au Parlement.

« Je suis très fier de la qualité des candidats que nous aurons aux prochaines élections. En ayant à mes côtés Carol et Bill, le choix offert aux Canadiens est clair : vous avez devant vous une équipe qui a les principes et l’expérience pour remplacer Stephen Harper », a ajouté Tom Mulcair.