Trudeau reveals that he misled voters on democratic reform

New Democrat Critic for Democratic Reform, Nathan Cullen, made the following statement: 

“In his most cynical decision to date, Justin Trudeau broke a black-and-white promise to Canadians to make every vote count. This is a betrayal of every Canadian that voted to change the electoral system as well as every Canadian who voted to do politics differently.

Rather than fixing our broken electoral system so it benefits every Canadians, the Liberals are keeping the current system because it helps themselves.

Trudeau’s claim that there is no consensus is deeply cynical and intentionally misleading. Here are the facts : Two-thirds of Canadians voted for parties promising electoral reform in the last election. During the committee, almost 90% of experts and 80% public testimony called for the government to adopt a proportional voting system. And when they launched their own junk online survey they never even asked Canadians what system they wanted.

Canadians across the country feel like they have been lied to and New Democrats are determined to hold Liberals accountable. It is more important than ever that we fight for a fair voting system where every vote counts.”

* * *

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
1 février 2017

TRUDEAU CONFIRME AVOIR INDUIT LES CANADIENS EN ERREUR SUR LA RÉFORME DÉMOCRATIQUE

Nathan Cullen, porte-parole du NPD en matière de NPD en matière de réforme démocratique, a fait la déclaration suivante :

« Avec cette décision, sa plus cynique à date, Justin Trudeau a brisé sa promesse de faire compter chaque vote. C’est une trahison pour tous les Canadiens qui ont voté pour changer le système électoral, ainsi que pour tous les Canadiens qui ont voté pour que l’on fasse de la politique autrement.

Plutôt que de réformer notre système électoral déficient afin qu’il profite à tous les Canadiens, les libéraux conservent le système actuel, car il leur profite à eux.

L’affirmation de Justin Trudeau selon laquelle il n’y a pas de consensus est profondément cynique et intentionnellement trompeuse.
Les deux tiers des Canadiens ont voté pour des partis qui promettaient une réforme électorale lors de la dernière élection.

Voici les faits : durant les travaux du Comité, près de 90 % des experts et 80 % des membres du public ayant témoigné demandaient au gouvernement d’adopter un système de vote proportionnel. Et lorsque les libéraux ont lancé leur propre sondage de pacotille en ligne, ils n’ont jamais demandé aux Canadiens quel système ils voulaient.

Les Canadiens de tout le pays ont l’impression qu’on leur a menti, et les néo-démocrates sont déterminés à obliger les libéraux à rendre des comptes. Avec cette trahison, les libéraux viennent de nous démontrer encore une fois l’importance de mettre fin au système actuel. »