THE NDP CALLS FOR A MORATORIUM ON THE SALE AND PRODUCTION OF GENETICALLY MODIFIED ANIMALS

OTTAWA – Recent revelations in Maclean’s magazine, about two seafood import companies selling genetically modified salmon to Quebec and Ontario retailers, are spreading alarm among Canadian consumers. In response, the NDP is calling on the Liberal government to impose a moratorium on the sale and production of genetically modified animals.

“When choosing what to eat, Canadians have no way of knowing if they are buying genetically modified products”, said MP Murray Rankin (Victoria). “The government is complicit in the industry’s lack of transparency.”

The arrival in 2017 of 5 tonnes of transgenic salmon on the Canadian market raised many questions among Canadians. The federal government is currently refusing to impose mandatory labeling of GM food products.

“Faced with the Liberal government’s inaction about the labeling of GMOs, we are calling for a moratorium on the sale and the production of genetically modified animals,” said MP Pierre-Luc Dusseault (Sherbrooke). “This culture of secrecy must end. It’s our health and environment that are at stake.”

Canada is the only country in the world to approve the sale of genetically modified salmon.

* * *

7 juin 2018

LE NPD RÉCLAME UN MORATOIRE SUR LA VENTE ET L’ÉLEVAGE D’ANIMAUX GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉS

OTTAWA — Les récentes révélations du magazine Maclean’s, à l’effet que deux compagnies d’importation de produits de la mer vendent du saumon génétiquement modifié à des détaillants québécois et ontariens, sèment l’inquiétude chez les consommateurs canadiens. Dans la foulée, le NPD demande au gouvernement libéral d’imposer un moratoire sur la vente et l’élevage d’animaux génétiquement modifiés.

«Au moment de choisir ce qu’ils vont mettre dans leur assiette, les gens ne savent pas s’ils ont acheté un animal génétiquement modifié, a souligné le député Murray Rankin (Victoria). Le gouvernement est complice de ce manque de transparence de l’industrie».

En 2017, l’arrivée d’environ cinq tonnes de saumon transgénique sur le marché canadien avait soulevé plusieurs questions au sein de la population canadienne. À l’heure actuelle, le gouvernement fédéral refuse de rendre obligatoire l’étiquetage de produits alimentaires contenant des OGM.

«Devant l’inaction du gouvernement libéral concernant l’étiquetage des OGM, nous demandons un moratoire sur la vente et l’élevage des animaux génétiquement modifiés, a expliqué le député Pierre-Luc Dusseault (Sherbrooke). Nous devons mettre un terme à la culture du secret. C’est la santé humaine et notre environnement qui sont en jeu présentement.»

Le Canada est le seul pays au monde à avoir autorisé la commercialisation d’un saumon génétiquement modifié.