STATEMENT FROM THE OFFICIAL OPPOSITION REGARDING THE UNFAIR ELECTIONS ACT

FOR IMMEDIATE RELEASE

Official Opposition Democratic and Parliamentary Reform critic Craig Scott (Toronto—Danforth) made the following statement after his motion urging the Government to abandon proposals in C-23 was rejected:

“Despite growing opposition to its electoral reform bill, the Conservative government has pursued its efforts to adopt it with great haste and secrecy. As expected, they voted against my motion urging the House to reject this bill that endangers the very foundations of our democracy by prohibiting vouching, voter education programming by Elections Canada, and the use of voter cards as second pieces of identification. The Conservatives refused to agree to the removal of these parts from the bill that have nothing to do with real electoral fraud-- which this bill was originally supposed to be about. 

“We will continue to expose the antidemocratic agenda of this government and its attempt to gain an advantage in the upcoming elections by limiting thousands of Canadians’ right to vote and undermining the electoral monitoring system. Our 8 town halls over the last two weeks across the country were packed with concerned citizens. More and more, Canadians are enraged by C-23; more and more, Canadians are engaged in our effort to stop it.

The NDP will continue its efforts to prevent the Unfair Elections Act from seeing the light of day. We want the bill to address the real problems affecting our electoral process ‎– like the fraudulent phone calls found to have been connected to the Conservative database in the last election. The government has the responsibility to support Elections Canada in their role, not to weaken the institution, and increasing electoral participation requires transparency and consultation with other parties and with Canadians.   

The NDP is the party working hardest to protect our democracy. Canadians deserve better.”

 

***

 

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
24 mars 2014 

DÉCLARATION DE L’OPPOSITION OFFICIELLE AU SUJET DE LA MOTION SUR LA DÉFORME ÉLECTORALE

Le porte-parole de l’opposition officielle en matière de réforme démocratique et parlementaire, Craig Scott (Toronto—Danforth) a fait la déclaration suivante à la suite du rejet de sa motion visant à inciter le gouvernement à abandonner le projet de loi C-23 :

« Malgré l’opposition grandissante à son projet de loi sur la réforme électorale, le gouvernement conservateur poursuit ses efforts afin de le faire discrètement adopter à toute vitesse. Comme on s’y attendait, il a voté contre ma motion qui invitait la Chambre à rejeter ce projet de loi qui menace les fondements mêmes de notre démocratie en interdisant le vote par répondant, les programmes d’éducation d’Élections Canada et l’utilisation de la carte d’information de l’électeur comme pièce d’identification. Les conservateurs ont refusé de retirer ces éléments de leur projet de loi qui ne fera rien pour contrer la fraude électorale, cette même fraude qui devait pourtant être au cœur de la réforme électorale.

Nous allons continuer à révéler le véritable ordre du jour antidémocratique de ce gouvernement qui souhaite s’accorder un avantage aux prochaines élections, en limitant le droit de vote de milliers de Canadiens et en sapant le système de surveillance électorale. Et la participation citoyenne aux huit assemblées publiques que nous avons tenues depuis deux semaines à travers le pays nous prouve que nous sommes sur le bon chemin. De plus en plus de gens se rendent compte à quel point le projet de loi C-23 est néfaste pour notre démocratie et joignent leurs voix à la nôtre dans nos efforts pour arrêter les conservateurs.

Le NPD poursuivra ses efforts afin d’empêcher le projet de déforme électorale de voir le jour. Le NPD souhaite que ce projet de loi s’attaque aux véritables problèmes qui touchent notre processus électoral comme les appels automatisés frauduleux qui ont été liés à la base de données conservatrice lors de la dernière élection. Le gouvernement a le devoir de renforcer le rôle et les pouvoirs d’Élections Canada plutôt que de l’affaiblir et d’améliorer le taux de participation électorale, de façon transparente et de pair avec tous les partis et les Canadiens.

Le NPD est le seul parti qui travaille pour protéger notre démocratie. Les Canadiens méritent mieux. »