STATEMENT FROM THE OFFICIAL OPPOSITION ON STEPHEN HARPER’S CARBON TAX

FOR IMMEDIATE RELEASE

Official Opposition Environment Critic, Megan Leslie (Halifax), made the following statement on Stephen Harper’s carbon tax:

In a recent year-end interview, the Prime Minister surprised many by praising Alberta’s price on carbon and suggesting that it was a model to build on. Although New Democrats welcome this sudden change of heart from the Prime Minister, we know better than to get our hopes up.

The Conservatives’ abysmal environmental record is littered with contradictory rhetoric.

The Prime Minister and his minions have spent years demonizing the NDP for wanting to put a price on carbon and make polluters pay. They sent out fundraising letters to their members erroneously claiming we wanted to kill jobs and bring the entire Canadian economy to a standstill.

Stephen Harper also spent years promising regulations for the oil and gas sector, only to tell me two weeks ago in the House of Commons that it would be “crazy” to do so.

Canadians don’t want to wait any longer. Quite frankly, we can’t wait any longer. We need to reduce our greenhouse gas emissions to fight against climate change, and in order to do that we must put a price on carbon. But this will never happen under a Conservative government.

Canadians deserve better than broken promises and flip-flops. They deserve a government committed to building an economy for the future, which means ensuring a sustainable environment.

***

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
18 décembre 2014

DÉCLARATION DE L’OPPOSITION OFFICIELLE CONCERNANT LA TAXE SUR LE CARBONE DE STEPHEN HARPER 

La porte-parole de l’opposition officielle en matière d’environnement, Megan Leslie (Halifax), a émis la déclaration suivante concernant la taxe sur le carbone de Stephen Harper :

« Lors d’une récente entrevue de fin d’année, le premier ministre a pris tout le monde par surprise quand il a encensé l’Alberta pour avoir mis en place un prix sur le carbone et une politique qui fait payer les pollueurs. Même si les néo-démocrates accueillent favorablement ce changement de direction du premier ministre, nous savons qu’il ne faut pas trop se faire d’illusions.

Le terrible bilan environnemental des conservateurs est jonché de positions contradictoires.

Le premier ministre et ses laquais diabolisent depuis des années le NPD parce qu’il souhaite fixer un prix pour le carbone et faire payer les pollueurs. Les conservateurs ont envoyé des lettres de demandes de fonds à des citoyens dans lesquelles ils affirmaient, à tort, que nous souhaitions faire disparaître des emplois et paralyser l'économie canadienne.

Stephen Harper a aussi passé des années à promettre la mise en place d'un système de règlementation du secteur pétrolier et gazier alors qu’il m'a dit il y a deux semaines en Chambre que ce serait « fou » de le faire.

Les Canadiens en ont assez. Honnêtement, nous ne pouvons pas nous permettre d’attendre. Il faut réduire nos émissions de gaz à effet de serre afin de lutter contre le changement climatique. Pour ce faire, nous devons fixer un prix pour le carbone. Mais cela ne se concrétisera jamais sous un gouvernement conservateur.

Les Canadiens méritent mieux que des promesses brisées et des volte-face de la sorte. Ils méritent d’avoir un gouvernement qui s’engage à bâtir l’économie de l’avenir et assurer un environnement sain et durable. »