STATEMENT BY TOM MULCAIR ON THE FIRST ANNIVERSARY OF THE RANA PLAZA TRAGEDY IN BANGLADESH

FOR IMMEDIATE RELEASE

Official Opposition leader Tom Mulcair made the following statement on the anniversary of the collapsed building in Rana Plaza, Bangladesh:

“A year ago today, a textiles factory in Rana Plaza collapsed, leaving over 1100 workers dead – including children – and more than 2000 injured. This tragedy shed a little bit of light on the real cost of producing clothes worn by millions of people around the world.

A year later, the compensation fund for workers is a long way from the $40 million promised to victims’ families and Loblaws remains the only Canadian company to have acted quickly to change its business practices and ensure suppliers provide a safe work environment to their employees. 

For years the NDP has been demanding the federal government ensure rules are in place to force Canadian companies to act transparently and follow strict social responsibility protocol. This would not only help protect workers in the worldwide textile industry, but also people working in other sectors, like mining.

On this somber anniversary, New Democrats remember these fallen workers and commit to honour their memory by continuing our efforts to improve health and safety standards in Canada and around the world. Working together, we can make sure this tragedy is never repeated.”

***

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
24 avril 2014
 
DÉCLARATION DE THOMAS MULCAIR À L’OCCASION DU PREMIER ANNIVERSAIRE DE LA TRAGÉDIE DE RANA PLAZA AU BANGLADESH

Le chef de l’Opposition officielle, Thomas Mulcair, a émis la déclaration suivante à l’occasion du triste premier anniversaire de l’effondrement de l’immeuble du Rana Plaza au Bangladesh :

« Il y a un an aujourd’hui, l’usine textile du Rana Plaza s’effondrait sur ses travailleurs, faisant près de 1100 victimes – dont des enfants – et plus de 2000 blessés. Cette tragédie a jeté un faisceau de lumière sur le véritable prix humain des vêtements que les consommateurs de partout dans le monde se mettent sur le dos.

Un an plus tard, le Fonds d’indemnisation des travailleurs est loin d’avoir atteint la contribution de 40 millions de dollars promise aux familles des victimes et Loblaws est la seule compagnie canadienne à avoir agi promptement pour changer ses pratiques commerciales pour s’assurer que ses fournisseurs disposent dorénavant d’installations sécuritaires pour leurs employés.

Le NPD réclame depuis des années que le gouvernement fédéral agisse pour forcer les entreprises canadiennes faisant affaire à l’étranger à être plus transparentes et à suivre des principes fermes de responsabilité sociale. Cela va pour le secteur du textile, mais aussi pour d’autres secteurs comme l’extraction minière.

En ce triste anniversaire, tous les néo-démocrates se souviennent de ces travailleurs disparus et en appellent à tous pour que, collectivement, nous nous dotions des plus hautes normes en matière de santé et sécurité au travail ici et ailleurs. Une telle tragédie ne doit plus jamais se reproduire. »