STATEMENT BY TOM MULCAIR ON THE DEATH OF LIEUT.-COL. STEPHANE BEAUCHEMIN

FOR IMMEDIATE RELEASE

Official Opposition Leader Tom Mulcair made the following statement regarding the death of Lieut.-Col. Stephane Beauchemin.

New Democrats join Canadians across the country in expressing our profound sadness at the death of Lieut.-Col. Stephane Beauchemin.  We extend heartfelt condolences to his family and loved ones for their loss.

The number of Canadian Armed Forces personnel who have taken their own lives is deeply distressing. One is too many.

As members of our military corps, Canada’s sons and daughters go abroad in service of this country. It is our duty to take care of them when they return.

We again urge the Prime Minister to acknowledge and take immediate steps to address the suicide crisis; increase investment in mental health services for Canadian Forces members; and fast track the outstanding military suicide inquiries.

Canada must learn from these tragedies in order to prevent future ones.

-30-

* * *

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

DÉCLARATION DE THOMAS MULCAIR AU SUJET DU DÉCÈS DU LIEUTENANT-COLONEL STÉPHANE BEAUCHEMIN                                

Le chef de l’Opposition officielle, Thomas Mulcair, a fait la déclaration suivante au sujet du décès du lieutenant-colonel Stéphane Beauchemin.

« Les néo-démocrates, tout  comme de nombreux Canadiens de partout au pays, sont profondément attristés par le décès du lieutenant-colonel Stéphane Beauchemin. Nous offrons nos plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

La vague de décès par suicide qui fait rage dans les rangs des Forces armées canadiennes est préoccupante. Chaque décès par suicide est un décès de trop.

Les membres des Forces armées canadiennes servent leur pays avec courage et dévouement à l’étranger. Il est de notre devoir de prendre soin d’eux lorsqu’ils reviennent à la maison.

Nous exhortons à nouveau le premier ministre à reconnaître l’existence de cette crise de décès par suicides et d’adopter immédiatement des mesures pour y mettre fin, notamment en investissant dans les services de santé mentale pour les membres des Forces canadiennes et en accélérant les enquêtes sur ces décès.

Le Canada doit tirer des leçons de ces tragédies afin d’empêcher qu’elles ne se reproduisent. »

-30-