STATEMENT BY THE NDP OFFICIAL OPPOSITION ON INTERNATIONAL HOLOCAUST REMEMBRANCE DAY

NDP leader Tom Mulcair made the following statement on International Holocaust Remembrance Day:

“Today we mark the International Day of Commemoration in memory of the victims of the Holocaust.

“On January 27th 1945 – soldiers of the Soviet Union’s Army of the First Ukrainian Front opened the gates and liberated the prisoners of the Auschwitz-Birkeneau death camps.

“Today, seventy years later, we remember the children, women and men who were victims of Nazi atrocities. We remember the six million Jews – one third of the Jewish people – who were killed alongside countless others because of their race, religion, ethnicity, or sexual orientation.

“We must never forget them and, in the words of Auschwitz survivor Primo Levi, ‘carve them into our hearts’ so their history can stand as an enduring warning of the dangers of hatred, bigotry and prejudice.

“We heed this warning today not just by memorializing, but through teaching our children about the victims of the Holocaust and recommitting ourselves to the fight against racial, ethnic and religious intolerance.”

***

Le 27 janvier 2015

DÉCLARATION DE TOM MULCAIR À L’OCCASION DE LA JOURNÉE DU SOUVENIR DE L’HOLOCAUSTE

Le chef du NPD Thomas Mulcair, a émis la déclaration suivante à l’occasion de la Journée internationale des victimes de l’Holocauste :

« Aujourd’hui, nous soulignons la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste.

Le 27 janvier 1945, des soldats soviétiques du premier front ukrainien ouvraient les portes du camp de la mort d’Auschwitz-Birkeneau et libéraient les prisonniers.

Aujourd’hui, 70 ans plus tard, nous nous souvenons des enfants, des femmes et des hommes qui ont été victimes des atrocités nazies. Nous nous souvenons aussi des six millions de Juifs – le tiers de la population juive – tués aux côtés d’innombrables autres en raison de leur race, religion, appartenance ethnique ou orientation sexuelle.

Il ne faut pas les oublier et, pour reprendre les paroles de Primo Levi, un survivant d’Auschwitz, il faut leur ʺ tailler une place dans notre cœur ʺ pour que leur histoire serve d’avertissement durable face aux dangers que représentent la haine, le fanatisme et les préjugés.

Nous respectons cet avertissement aujourd’hui, non seulement en commémorant cet événement, mais aussi en apprenant à nos enfants l’histoire des victimes de l’Holocauste et en renouvelant notre engagement à lutter contre l’intolérance raciale, ethnique et religieuse. »