Statement by Official Opposition Science and Technology Critic Kennedy Stewart (Burnaby–Douglas) on the Rejection of his Motion to Protect Science

Once again the Conservatives have chosen to persist in their war on knowledge. They have rejected reason and continue to undermine science in Canada.

The NDP introduced this motion to encourage the Conservatives to back down from their attacks on science. We had hoped that they would finally recognise the fact that all Canadians benefit from the open exchange of research, and concretely demonstrate the value Canadians place in basic research, starting by immediately restoring funding to the world-renowned Experimental Lakes Area Facility until a new operator is found.

However, tonight Conservatives voted to continue their anti-science policies that muzzle scientists and silence researchers whose work does not serve their ideological agenda. It is disappointing that despite the sustained outcry from the Canadian scientific community, the Conservatives still fail to grasp the value of scientific freedoms and why it must be protected.

New Democrats know Canadians deserve better.

Unlike the Conservatives, we realise that in order for Canada to be home for groundbreaking revolutions in science, researchers in the basic sciences require stable long-term funding. We know that in order for Canada to keep pace with the global push in science and technology, our scientists must have the latitude to conduct their research without fear of repercussions and be able to freely exchange their findings with their peers and concerned Canadians.

Despite the Conservatives’ rejection of this motion, we will not waver in our commitment to defend scientific freedoms, evidence-based policy and basic scientific research from the Conservatives and their reckless policies.


-30-

***

Déclaration du porte-parole de l’Opposition officielle en matière de science et technologie, Kennedy Stewart (Burnaby-Douglas) au sujet du rejet de sa motion visant à protéger la science


Les conservateurs continuent de mener leur guerre contre le savoir. Ils rejettent la raison et continuent d’affaiblir le domaine de la science Canada.

Le NPD a présenté aujourd’hui une motion visant à encourager les conservateurs à cesser d’attaquer la science. Nous espérions que le gouvernement Harper reconnaîtrait que tous les Canadiens profitent de l’échange libre des données et des résultats de la recherche.

Nous espérions aussi qu’ils rétabliraient le financement du Centre de recherche de la Région des lacs expérimentaux jusqu’à ce qu’un nouvel exploitant soit trouvé afin de montrer toute l’importance que le Canada accorde à la science et à la recherche fondamentale.

Toutefois, ce soir, les conservateurs ont décidé de continuer à bâillonner les scientifiques et les chercheurs dont le travail ne sert pas leur programme idéologique. Il est décevant que malgré le tollé provoqué par leur décision ils n’aient toujours pas compris la valeur inestimable de la liberté scientifique.

Le NPD sait que les Canadiens méritent mieux.

Contrairement aux conservateurs, nous pensons qu'afin que le Canada puisse être un lieu de découvertes scientifiques révolutionnaires, les chercheurs en sciences fondamentales ont besoin de financement à long terme. Nous savons que pour que le Canada suive le rythme mondial en science et technologie, nos scientifiques ont besoin de pouvoir mener leurs recherches sans craindre de répercussions et qu’ils ont besoin d'être capables d’échanger leurs trouvailles avec leurs collègues et avec les Canadiens intéressés.

Même si les conservateurs ont rejeté cette motion, nous continuerons de lutter pour le respect des libertés scientifiques, pour l’élaboration de politiques fondées sur les faits et pour la recherche scientifique fondamentale.

-30-