OFFICIAL OPPOSITION STATEMENT ON THE TEMPORARY FOREIGN WORKER PROGRAM

FOR IMMEDIATE RELEASE

NDP Employment and Social Development critic Jinny Sims (Newton— North Delta) made the following statement today after her motion on the Temporary Foreign Worker (TFW) Program was rejected:

“The Conservative government clearly has no intention of revamping this mismanaged program, despite its serious flaws.

“Today, the Conservatives refused to place a moratorium on hiring lower-skilled workers in all industries—including restaurant and other service sectors—as I proposed in my motion. They also rejected our call for a full investigation of the wider program by the Auditor General.

“Just days after bowing to heavy pressure for a moratorium on temporary foreign workers in fast food, the Conservatives revealed their true colors today by denying the deeper problems plaguing this program."

“Only a complete audit can restore Canadians’ trust in the TFW program, which has gone so completely off the rails under the Conservatives.

“This government needs to get serious about projecting Canadian jobs and crack down on employers who exploit this program in ways that penalize Canadians.

“New Democrats will keep fighting to fix what’s wrong with the Temporary Foreign Worker program and to get it working for all Canadians.”

***

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
Le 30 avril 2014 

DÉCLARATION DE L’OPPOSITION OFFICIELLE AU SUJET DU PROGRAMME DES TRAVAILLEURS ÉTRANGERS TEMPORAIRES

La porte-parole du NPD en matière d’emploi et de développement social, Jinny Sims (Newton—Delta Nord) a fait la déclaration suivante au sujet du rejet de sa motion sur le programme des travailleurs étrangers temporaires :

« Le gouvernement conservateur n’a aucune intention de faire une refonte de ce programme mal géré malgré l’étendue de ses problèmes.

Les conservateurs ont refusé d’imposer un moratoire à l’embauche des travailleurs étrangers temporaires dans l’ensemble des domaines peu spécialisés –  comprenant la restauration et les services – et de commander une enquête complète du programme par le vérificateur général, comme je l’ai proposé dans ma motion.

Malgré le fait qu’il ait annoncé un moratoire sur le programme de travailleurs étrangers temporaires dans le secteur de la restauration rapide, en raison des nombreuses critiques à son égard, le gouvernement conservateur a démontré ses vraies couleurs aujourd’hui, en continuant de nier l’étendue des problèmes qui minent ce programme. »

Une vérification complète du programme doit absolument être conduite afin de redonner confiance aux Canadiens en ce programme qui a déraillé de son mandat depuis que les conservateurs l’ont pris en charge.

Les conservateurs doivent prendre la question au sérieux afin de protéger les emplois des Canadiens. Ils doivent sévir contre les employeurs qui abusent du programme et qui pénalisent ainsi les Canadiens.

Le NPD ne laissera pas tomber cet enjeu primordial afin de rétablir l’intégrité du programme et de travailler dans l’intérêt de tous les Canadiens. »