NEW DEMOCRATS TAKE ACTION TO END THE USE OF CONFLICT MINERALS

NEW DEMOCRATS TAKE ACTION TO END THE USE OF CONFLICT MINERALS

OTTAWA – Today New Democrats introduced a bill and launched a campaign to end the use of conflict minerals which have been financing the war in the Democratic Republic of the Congo.

“The conflict minerals that end up in many products like cell phones and game consoles are responsible for funding and fuelling a war that has killed more than 5 million people in the Congo,” said New Democrat Foreign Affairs Critic Paul Dewar, who introduced the bill in Parliament. “I was in the Congo four years ago at Easter. I know that the Congo seems as far away from Canada as you can be, but we have the power here in Canada to cut off the funds that sustain this devastating war.”

The war in the Congo is the deadliest conflict since World War II. Sexual violence is widely used as a strategy and a weapon of war. International experts agree that cutting off the financial resources that sustain the war is the most significant step in building peace in the region.

Dewar’s bill gives Canadian companies mechanisms to ensure that minerals used in their products have not benefited armed groups engaged in atrocities. It will enshrine due diligence guidelines developed by the Organization for Economic Cooperation and Development into national law – the first time that an OECD member has done so. The bill was developed through a series of consultations with civil society and industry representatives in Canada and abroad.

“Adopting this bill will make Canada a leader in fighting conflict minerals,” said NDP MP Charmaine Borg, who seconded the bill. “This bill will empower Canadians to make more informed choices as consumers and it will ensure that Canadian-made products are conflict-free.”

For more information, please contact:

George Soule, Senior Press Secretary,613-850-3448 or george.soule@parl.gc.ca

***

LE NPD PASSE À L’ACTION POUR METTRE FIN À L’UTILISATION DES MINERAIS QUI FINANCENT LES CONFLITS

OTTAWA – Aujourd’hui, le NPD a proposé un projet de loi et a lancé une campagne visant à mettre fin à l’utilisation de minerais qui financent la guerre en République démocratique du Congo.

« Certains minerais, qui sont utilisés dans la fabrication de produits comme les téléphones portables et les consoles de jeux, sont à la source du financement d’une guerre qui a entraîné la mort de 5 millions de personnes au Congo, a déploré le porte-parole du NPD en matière d’affaires étrangères, Paul Dewar, qui a déposé le projet de loi au Parlement. Il y a quatre ans, à Pâques, j’étais au Congo. On peut difficilement se sentir plus loin du Canada que lorsqu’on est au Congo, mais nous avons le pouvoir, ici au Canada, de mettre fin au financement de cette guerre dévastatrice. »

La guerre au Congo est le conflit le plus meurtrier depuis la Deuxième Guerre mondiale. La violence sexuelle est utilisée comme stratagème de guerre. Les experts internationaux s’entendent pour dire que couper les ressources financières qui soutiennent cette guerre serait la meilleure façon de faire un premier pas pour rétablir la paix dans la région.

Le projet de loi de Paul Dewar fournit aux entreprises canadiennes des mécanismes pour s’assurer que les minerais utilisés dans leurs produits ne profitent pas aux groupes armés responsables de ces atrocités. Le projet de loi promulguerait les lignes directrices sur la diligence raisonnable établies par l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) – une première pour un pays membre de cet organisme international. Ce projet de loi a été élaboré à la suite d'une série de consultations avec les membres de la société civile et des représentants des industries canadiennes et étrangères.

« L’adoption de ce projet de loi ferait du Canada un leader dans la lutte contre les minerais qui servent à alimenter les conflits, a affirmé la députée du NPD, Charmaine Borg, qui a appuyé le projet de loi. Ce projet de loi donne aux consommateurs canadiens le pouvoir de faire des choix plus éclairés et de s’assurer que les produits fabriqués au Canada n’alimentent pas des conflits ailleurs dans le monde. »

Pour plus de renseignements, veuillez contacter:

George Soule, attaché de presse principal, (613) 850-3448 ou george.soule@parl.gc.ca