NDP WORKS TO END VIOLENCE AGAINST ABORIGINAL WOMEN

OTTAWA – The NDP is joining forces with the Native Women’s Association of Canada (NWAC) to urge the Conservative government to finally take action to end violence against Aboriginal women. 

“Violence against women is an epidemic that impacts more families and communities every month,” said NDP Status of Women critic Niki Ashton (Churchill). “The NDP is working with the Native Women’s Association of Canada and tabling a petition signed by thousands of Canadians, in the hope that this will push the Conservatives to act.”

In 2013, Ms. Ashton tabled Motion 444 calling on the federal government to create a national action plan to address violence against women that includes an independent national inquiry into missing and murdered Aboriginal women and girls in Canada. As of 2010, the NWAC had documented more than 600 cases of missing or murdered Aboriginal women and girls.

“The NDP will keep pushing for a national inquiry into the deaths and disappearances of First Nations, Métis and Inuit women,” said Ashton. “Aboriginal women must be included in all stages of this inquiry, from design through process and implementation.”

 

***

 

LE NPD LUTTE CONTRE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES AUTOCHTONES

OTTAWA – Le NPD unit ses efforts à ceux de l’Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) afin de demander au gouvernement de passer enfin à l’action et de mettre fin à la violence faite aux femmes autochtones.

« La violence faite aux femmes a atteint des proportions épidémiques – elle touche de plus en plus de familles et de collectivités tous les mois, a déclaré la porte-parole du NPD en matière de condition féminine, Niki Ashton (Churchill). Le NPD travaille avec l’Association des femmes autochtones du Canada et présente avec elle aujourd’hui une pétition signée par des milliers de Canadiens poussant les conservateurs à agir. »

En 2013, Niki Ashton a déposé la motion 444 demandant au gouvernement fédéral d’élaborer un plan d’action contre la violence faite aux femmes qui inclurait une enquête publique nationale sur les femmes et les jeunes filles autochtones disparues et assassinées au Canada. En 2010, l’AFAC avait déjà répertorié plus de 600 cas de femmes et de jeunes filles autochtones disparues ou assassinées.

« Le NPD continuera de lutter pour qu’une enquête publique nationale sur les femmes des Premières Nations, Métisses et Inuits ait lieu, a ajouté Niki Ashton. Et il faut que des femmes autochtones soient incluses à chaque étape de cette enquête, du début à la fin. »