NDP welcomes long-awaited ban on asbetos

NDP Labour Critic, Sheri Benson, issued the following statement today:

“Activists, labour groups and health and safety advocates have long called for a ban on asbestos, and the government’s announcement today is a welcome step in the right direction.  We hope that the changes announced today will mean that workers, as well as the public, will be better protected, and that Canada plays a leading role in eliminating asbestos in international trade.

The NDP has been calling for this ban for 20 years to successive Liberal and Conservative governments. We are now calling on the Liberal government to bring in legislation immediately so that these hard-fought gains will be respected by future governments.  I remain open to working with the government to ensure that a ban on this deadly substance is not only comprehensive, but that it is effective, and implemented without delay.

Canada also needs to have a searchable, user-friendly database of public buildings that contain asbestos to protect workers and members of the public from preventable exposure.

It’s also important that the government ensures just transition from workers in asbestos producing regions and industries.

New Democrats will continue to work on reversing Canada’s opposition to the Rotterdam Convention on the Prior Informed Consent Procedure for Certain Hazardous Chemicals and Pesticides in International Trade, which will prevent the dumping of toxic substances such as asbestos on developing countries. If we are treating asbestos as a toxic substance, we shouldn’t wish it on anyone else.

Canada has been a world leader in the production, export and even the promotion of asbestos – we therefore have a moral obligation to be a world leader in diagnosis and treatment of asbestos-related disease.”

* * *

LE NPD ACCUEILLE FAVORABLEMENT L’INTERDICTION TANT ATTENDUE DE L’AMIANTE

La porte-parole du NPD en matière de travail, Sheri Benson, a fait la déclaration suivante aujourd’hui :

« Des militants, des groupes de travailleurs et des spécialistes de la santé et de la sécurité demandent depuis longtemps une interdiction de l’amiante. L’annonce faite aujourd’hui par le gouvernement est un pas dans la bonne direction. Nous espérons que les changements annoncés aujourd’hui signifieront que les travailleurs et le public seront mieux protégés, et que le Canada jouera un rôle prédominant dans l’élimination de l’amiante dans le commerce international.

Le NPD réclame depuis 20 ans l’interdiction de cette substance aux gouvernements libéraux et conservateurs qui se sont succédé. Nous exhortons maintenant les libéraux à adopter des lois immédiatement afin que ces gains pour lesquels nous nous sommes battus soient respectés par les prochains gouvernements. Je demeure ouverte à l’idée de travailler avec le gouvernement pour veiller à ce que l’interdiction de cette substance mortelle soit non seulement exhaustive, mais aussi efficace et mise en œuvre sans tarder.

Le Canada a aussi besoin d’une base de données interrogeable et conviviale de tous les édifices publics qui contiennent de l’amiante, afin de protéger les travailleurs et les membres du public d’une exposition à l’amiante que l’on pourrait prévenir.

Il est aussi important que le gouvernement assure une transition équitable pour les travailleurs des régions et des industries productrices d’amiante.

Les néo-démocrates continueront à lutter pour que soit renversée l’opposition du Canada à la Convention de Rotterdam sur le consentement préalable pour certains produits chimiques et pesticides dangereux dans le commerce international, qui empêchera le rejet de substances toxiques comme l’amiante dans des pays en voie de développement. Si nous traitons l’amiante comme une substance toxique, nous ne devrions pas permettre que d’autres en subissent les conséquences.

Le Canada a été un chef de file mondial de la production, de l’exportation et même de la promotion de l’amiante. Nous avons donc l’obligation morale d’être un chef de file mondial dans le diagnostic et le traitement des maladies liées à l’amiante. »