NDP welcomes landmark decision in favour of Sixties Scoop survivors

New Democrat critic for Indigenous affairs, Romeo Saganash, made the following statement following the Ontario Superior Court of Justice decision in the Brown v. Canada case: 

"After eight years of litigation, New Democrats welcome this landmark decision of the Superior Court of Justice in favour of the 16,000 Indigenous children in Ontario who were harmed by being placed in non-Indigenous homes from 1965 to 1984 under terms of a federal-provincial agreement.

As Justice Edward Belobaba rightly recognized, Canada failed to take reasonable steps to prevent these children who were placed with non-Indigenous families from losing their Indigenous culture and heritage.

New Democrats believe that the government had and always will have a fiduciary duty to protect Indigenous culture and languages. We were disappointed to see the liberal government deny this duty in court and continue Harper’s adversary legal tactics.

We will ensure that the government respect its promise to let the class action move forward so that we can finally move towards reconciliation. Sixties scoop survivors have waited long enough.”

 * * *

LE NPD ACCUEILLE FAVORABLEMENT LA VICTOIRE HISTORIQUE DES SURVIVANTS DE LA RAFLE DES ANNÉES 60

Le porte-parole du NPD en matière d’affaires autochtones, Romeo Saganash, a fait la déclaration suivante à la suite de la décision de la Cour supérieure de l’Ontario dans l’affaire Brown c. Canada :

« Après huit ans de litige, les néo-démocrates saluent la décision marquante de la Cour supérieure de l’Ontario, qui donne raison aux 16 000 enfants autochtones de l’Ontario à qui l’on a fait du tort en les plaçant dans des foyers non autochtones entre 1965 et 1984, en vertu d’une entente entre la province et le fédéral.

Comme le juge Edward Belobaba l’a signalé avec raison, le Canada n’a pas pris les dispositions raisonnables pour empêcher que ces enfants placés dans des familles non autochtones perdent leur culture et leur patrimoine autochtones.

Les néo-démocrates sont d’avis que le gouvernement avait et aura toujours l’obligation fiduciaire de protéger la culture et les langues autochtones. Nous avons été déçus de voir le gouvernement libéral nier cette obligation en cour et continuer à employer les tactiques juridiques adverses de Stephen Harper.

Nous veillerons à ce que le gouvernement respecte sa promesse de laisser progresser le recours collectif pour enfin en arriver à une réconciliation. Les survivants de la rafle des années 60 ont attendu assez longtemps. »