NDP TABLES INTERN PROTECTION ACT

OTTAWA – In 2011, 22-year-old Andy Ferguson died in a head-on collision when he fell asleep at the wheel, after working excessive hours as an unpaid intern at a radio station in Alberta. Today, his brother Matt came to Ottawa to support legislation the NDP tabled that would protect interns.

“Under current federal law there is nothing that prevents unpaid interns from being exploited,” said NDP MP Laurin Liu (Rivière-des-Mille-Îles). “My bill will extend the same workplace protections to interns that employees have, and set clear rules for the use of unpaid internships.”

The Intern Protection Act grants basic protections to all interns in federally regulated industries, such as the right to refuse dangerous work, limits on excessive hours, and protection from sexual harassment. The bill also sets conditions for their use; internships must be primarily for the benefit of the intern, include training, and cannot replace paid employees.

“With youth unemployment sky-high, we are seeing entry level positions being replaced by unpaid internships that exploit young Canadians and the government has done nothing to stop it,” said NDP MP Andrew Cash (Davenport), who has been calling on the federal government to fix current loopholes.

 

LE NPD DÉPOSE UN PROJET DE LOI SUR LA PROTECTION DES STAGIAIRES

OTTAWA – En 2011, Andy Ferguson, 22 ans, est décédé après s’être endormi au volant à la suite de longues heures de travail à la station de radio albertaine où il faisait un stage non rémunéré. Aujourd’hui, son frère Matt est venu à Ottawa pour appuyer le projet de loi du NPD qui vise à protéger les stagiaires.

« Les lois fédérales actuelles ne protègent pas les stagiaires non rémunérés contre l’exploitation, a déclaré la députée néo-démocrate Laurin Liu (Rivière-des-Mille-Îles). Mon projet de loi vise à accorder aux stagiaires les mêmes garanties de protection en milieu de travail que celles dont bénéficient les employés rémunérés. Il vise également à établir des règles claires pour encadrer les stages non rémunérés. »

La Loi sur la protection des stagiaires octroierait des garanties fondamentales à tous les stagiaires œuvrant dans les industries sous réglementation fédérale, comme l’imposition de limites sur les heures de travail excessives et le droit de refuser d’exécuter des tâches dangereuses et d’être protégé contre le harcèlement sexuel. Le projet de loi établirait également que les stages doivent d’abord profiter aux stagiaires, doivent inclure une formation, et que les stagiaires ne peuvent pas remplacer des employés rémunérés.

« Alors que le taux de chômage est élevé chez les jeunes, on a vu des entreprises convertir des postes rémunérés en stages non rémunérés, et malheureusement, le gouvernement n’a rien fait pour empêcher cela », a souligné le député néo-démocrate Andrew Cash (Davenport), qui demande depuis longtemps au gouvernement fédéral de corriger la situation.