NDP statement on the Prime Minister's misleading remarks on electoral reform

NDP Democratic Reform Critics Nathan Cullen and Alexandre Boulerice issued the following statement: 

“Once again, the Prime Minister is misleading Canadians on electoral reform. Let’s be clear, during the last election, which was supposed to be the last held under first past the post, two thirds of Canadians voted for a party that was promising electoral reform. This was a clear promise in the Liberal platform, and Justin Trudeau repeated it hundreds of times.

The choice to abandon electoral reform was one of the most cynical decisions made by this Prime Minister. Canadians have every reason to feel betrayed. When 90% of experts and 80% of Canadians asked the government to adopt a proportional system, the Prime Minister does not have the right to say he broke his promise because he wanted to ‘focus on the things that actually matter’.

Additionally, the old argument about a proportional system being ‘dangerous’ is disingenuous and has been refuted several times. Trying to make Canadians believe that proportional representation is a threat to our country and our democracy is absurd.

Justin Trudeau’s statements are arrogant and intentionally misleading: the Liberals decided to maintain the current system because it benefits them, period. In short, the Prime Minister deliberately broke the promise he made to Canadians and he is now, somehow, trying to make people forget it by spreading misinformation.”

* * *

11 janvier 2018

DÉCLARATION DU NPD AU SUJET DES REMARQUES TROMPEUSES DU PREMIER MINISTRE SUR LA RÉFORME ÉLECTORALE

Les porte-paroles du NPD en matière de réforme démocratique, Nathan Cullen et Alexandre Boulerice, ont fait la déclaration suivante :

« Le premier ministre induit les Canadiens en erreur lorsqu'il parle de la réforme électorale. Mettons les choses au clair : les deux tiers des Canadiens ont voté pour des partis qui promettaient une réforme électorale lors de la dernière élection, qui devait être la dernière organisée selon un scrutin majoritaire uninominal à un tour. C’était écrit noir sur blanc dans la plateforme électorale libérale et Justin Trudeau l’a répété des centaines de fois.

Choisir d’abandonner la réforme électorale a été l’une des décisions les plus cyniques prises par ce premier ministre. Les Canadiens ont raison de se sentir trahis. Quand 90% des experts et 80% des citoyens ont demandé au gouvernement d’adopter un système proportionnel, le premier ministre n’a pas le droit de dire qu’il a renié cette promesse parce qu’il voulait "se concentrer sur les choses qui étaient réellement importantes."

De plus, le vieil argument voulant que le système proportionnel soit "dangereux" est fallacieux et a été démenti à plusieurs reprises. Essayer de faire croire aux gens que la représentation proportionnelle est en fait une menace pour le pays et la démocratie est absurde.

Les affirmations de Justin Trudeau sont arrogantes et intentionnellement trompeuses : les libéraux ont décidé de conserver le système actuel parce qu’ils en profitent, point final. Bref, le premier ministre a délibérément brisé une promesse qu’il avait faite aux Canadiens et il essaie, tant bien que mal, de la faire oublier en disant des faussetés ».