NDP Statement on the International Day for the Elimination of Racial Discrimination

Tom Mulcair, Leader of the New Democratic Party of Canada, made the following statement: 

"On March 21, 1960, police in South Africa killed 69 people who were peacefully demonstrating against the apartheid “pass laws”.

The International Day for the Elimination of Racial Discrimination was established on March 21st with the recognition that the international community has a responsibility to come together to eliminate all forms of racial discrimination.

Progress has been made, but increasingly racist political rhetoric and policies remind us that we must be vigilant and fight racism in all its forms. Hate crimes and racially motivated violence are on the rise, and Canada is not immune.

The devastating terrorist attack perpetrated against the Muslim community in Quebec City was one of the worst mass shootings in our history. Canadians were gunned down as they gathered in their place of worship, leaving six dead and nineteen wounded.

Racial profiling of minorities continues on our streets, systemic discrimination against First Nations, Metis and Inuit peoples continues across Canada, and people are being discriminated against at our border by Trump’s prejudiced immigration and travel ban.

There is no place in Canada for hatred or discrimination of any kind. New Democrats will continue to stand up to the forces of hatred, bigotry and those who peddle the politics of fear and division.

Canada is a country of diversity, peace and inclusion. Let’s keep it that way."

* * *

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
21 mars 2017

DÉCLARATION DU NPD À L’OCCASION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE POUR L’ÉLIMINATION DE LA DISCRIMINATION RACIALE

Thomas Mulcair, chef du Nouveau Parti démocratique du Canada, a émis la déclaration suivante :

« Le 21 mars 1960, les forces policières en Afrique du Sud ont tué 69 personnes qui manifestaient pacifiquement contre les lois sur les passeports intérieurs dans le contexte de l’apartheid.

La Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, qui a lieu le 21 mars, reconnaît que la communauté internationale a la responsabilité de faire front commun pour éliminer toute forme de discrimination raciale.

Des progrès ont été accomplis, mais de plus en plus, des politiques et des rhétoriques politiques racistes nous rappellent qu’il faut demeurer vigilants et combattre le racisme sous toutes ses formes. Les crimes haineux et la violence fondée sur la race sont à la hausse, et le Canada n’est pas épargné.

L’attentat terroriste dévastateur perpétré contre la communauté musulmane de la ville de Québec était l’une des pires fusillades de notre histoire. Des Canadiens ont été abattus alors qu’ils s’étaient rassemblés sur leur lieu de prière. Six personnes sont mortes et dix-neuf autres ont été blessées.

Le profilage racial des minorités continue à avoir lieu dans nos rues, la discrimination systémique contre les Premières Nations, les Métis et les Inuits se poursuit à l’échelle du Canada, et des personnes subissent de la discrimination à notre frontière en raison des interdictions pleines de préjugés de Donald Trump visant l’immigration et les voyages.

Il n’y a pas de place au Canada pour la haine ou la discrimination, sous quelque forme que ce soit. Les néo-démocrates continueront à se tenir debout contre la haine, l’intolérance et ceux qui propagent des politiques de peur et de division.

Le Canada est un pays de diversité, de paix et d’inclusion. Travaillons ensemble pour qu’il demeure ainsi. »