NDP Statement on recent events targeting the Muslim community

The following statement was issued by Tom Mulcair, Leader of the NDP: 

"The events of the last couple days are deeply troubling. Yesterday a bomb threat at Concordia University in Montreal targeted Muslim students and on Tuesday a suspected arson occurred at an Islamic information centre and mosque in Toronto.

These are acts of violence and they’re aimed at intimidating and terrorizing the student body and Muslim community. The scars that accompany these attacks are not easily overcome.

The massacre in Quebec City was one of the worst mass shootings in our history, and it’s essential to name it for what it was; a terrorist attack perpetrated against the Muslim community. A group of Canadians were gunned down as they gathered to pray, leaving six men dead and nineteen wounded. Fathers, brothers and uncles, lost to hate.

These new threats cannot be taken lightly and must be taken within the context we find ourselves in.

We must confront the increase of Islamophobia these events represent. We must confront thinly veiled language aimed at spreading fear and intolerance. We must call out proposals and policies that target one group or members of any one religion, even if they occur beyond our borders.

As elected Parliamentarians we must stand and be counted in denouncing Islamophobia in all of its forms. Especially so soon after we’ve witnessed just how violent some of those forms can be.

There is simply no place in Canada for hatred or discrimination of any kind."

* * *

Déclaration du NPD sur les événements récents ciblant la communauté musulmane

La déclaration suivante a été faite par Thomas Mulcair, chef du NPD :

« Les événements des derniers jours sont profondément troublants. Hier, une alerte à la bombe à l’Université Concordia, à Montréal, ciblait les étudiants musulmans. Mardi, un incendie que l’on croit criminel a eu lieu dans un centre d’information islamique et mosquée de Toronto.

Il s’agit là d’actes de violence qui visent à intimider et à terroriser le corps étudiant et la communauté musulmane. Les cicatrices que laissent ces attaques ne guériront pas aisément.

Le massacre de Québec a été l’une des pires fusillades de notre histoire, et il est important de le nommer pour ce qu’il est : un attentat terroriste perpétré contre la communauté musulmane. On a fait feu sur un groupe de Canadiens qui s’étaient réunis pour prier. Six hommes ont perdu la vie et dix-neuf autres ont été blessés. La haine a eu raison de ces pères, frères et oncles.

Il ne faut pas prendre ces nouvelles menaces à la légère, et il faut les considérer dans le contexte actuel.

Nous devons affronter la montée de l’islamophobie que ces événements représentent. Nous devons nous dresser contre le langage à peine voilé qui vise à répandre la peur et l’intolérance. Nous devons dénoncer les propositions et les politiques qui ciblent un groupe ou des membres de n’importe quelle religion, même si elles ont lieu hors de nos frontières.

En tant que parlementaires élus, nous devons nous tenir debout et dénoncer toutes les manifestations de l’islamophobie. Particulièrement si peu de temps après avoir été témoins du degré de violence que peuvent atteindre certaines de ces manifestations.

Il n’y a tout simplement pas de place au Canada pour la haine et la discrimination. »