NDP STATEMENT ON POSTMEDIA CUTS

NDP Industry Critic Brian Masse (Windsor West) made the following statement in response to Postmedia layoffs across Canada:

"Following the announcement by Postmedia CEO Paul Godfrey today, I am foremost concerned about the jobs lost and the people affected by this news. Our sympathies go out to these employees and their families in this difficult time.

"New Democrats have long been concerned about the creeping concentration and dilution of competition in our media landscape, especially in the newspaper industry. In the wake of today's announcement, we will be following up with the Competition Bureau as well as asking the House of Commons Industry Committee to study this troubling trend.

"As the Progressive Opposition, we believe a diversity opinion and robust competition are prerequisites for a healthy media landscape, which is in turn a prerequisite for a healthy democracy. Today's job cuts undermine these conditions and sadly it is Canadian families who pay the price.”

***
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

DÉCLARATION DU NPD SUR LES COUPES À POSTMEDIA

Le porte-parole du NPD en matière d'industrie, Brian Masse (Windsor-Ouest), a émis la déclaration suivante au sujet des mises à pied de Postmedia à travers le Canada :

« Après l'annonce faite par le PDG de Postmedia, Paul Godfrey, je m'inquiète d'abord et avant tout pour les personnes qui ont perdu leur emploi. Je sympathise avec ces travailleurs et avec leur famille en ces moments difficiles.

Les néo-démocrates sont depuis longtemps préoccupés par la concentration des médias et par l'érosion de la concurrence, particulièrement dans l'industrie des journaux. Après l'annonce de ces coupes, nous allons effectuer un suivi auprès du Bureau de la concurrence et nous allons demander au comité de l'industrie de la Chambre des communes de se pencher sur cette inquiétante tendance.

À titre d'opposition progressiste, nous croyons qu'une diversité d'opinions et une concurrence robuste sont essentielles à la qualité du paysage médiatique, condition sine qua non d'une démocratie en santé. En ce sens, les coupes annoncées contribuent à une tendance menaçante que nous nous devons endiguer, sans quoi ce sont malheureusement les familles canadiennes qui en paieront le prix. »