NDP statement on National Indigenous Peoples Day Bill

NDP Critic for Indigenous Services, Georgina Jolibois (Desnethé—Missinippi—Churchill River), made the following statement on the passage of her Private Member’s Bill C-369 today in the House of Commons. The Bill will now proceed to committee.

“I am very proud to see my Bill get passed and to see it moving ahead. My Bill asks the government to give time to Indigenous peoples across this country to celebrate what makes them truly unique.

It was in the spirit of the Truth and Reconciliation Commission's calls to action that I proposed my Bill. I believe people in Canada are capable of mourning the legacy of residential schools while also thinking optimistically about the future.

If we are truly committed to Reconciliation, it is our duty to think about the time of celebration Indigenous people have created for themselves. We remember the historical wrongs and build relationships between people in Canada.

I look forward to seeing my bill studied at committee and to reach third reading.”

* * *

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
26 septembre 2018

DÉCLARATION DU NPD CONCERNANT LE PROJET DE LOI SUR LA JOURNÉE NATIONALE DES PEUPLES AUTOCHTONES

La porte-parole du NPD en matière de services aux Autochtones, Georgina Jolibois (Desnethé—Missinippi—Rivière Churchill), a fait la déclaration suivante à la suite de l’adoption en deuxième lecture de son projet de loi C-369 aujourd’hui à la Chambre des communes. Le projet de loi sera maintenant étudié en comité.

« Je suis très fière de voir mon projet de loi avancer à la prochaine étape du processus législatif. Celui-ci demande au gouvernement de donner aux peuples autochtones partout au pays le temps de célébrer ce qui les rend uniques.

C’est dans l’esprit de l’appel à l’action de la Commission de vérité et réconciliation que j’ai déposé ce projet de loi. Je crois que la population canadienne est en mesure de reconnaître les séquelles laissées par les pensionnats autochtones, tout en voyant l’avenir avec optimisme.

Si notre volonté de réconciliation est sincère, alors nous devons prendre en considération le moment que les Autochtones ont eux-mêmes choisi pour leur propre célébration. Nous nous souvenons des erreurs du passé et construisons des ponts entre les peuples au Canada.

Je suis impatiente de voir mon projet de loi être étudié en comité et se rendre à la troisième lecture. »