NDP STATEMENT ON NATIONAL AGREEMENT BETWEEN DAIRY PRODUCERS AND PROCESSORS OF CANADA

NDP Agriculture and Agri-Food critic Ruth Ellen Brosseau made the following statement:

“The new agreement between farmers and processors is excellent news for the dairy industry. However, it should not be forgotten that the efficiency of our supply management system is based on three pillars and that one of them – import control – is in the hands of government. Regardless of the content of the agreement, if the government continues to not do its job properly in the case of diafiltered milk and the Duty Deferral Program, the industry will still have to pay for the Liberal’s mismanagement.            

The problem of diafiltered milk cost Canadian producers over $220 million in 2015. The Liberals promised during the election campaign to solve the problem but they have yet to take action. The same is true for the Duty Deferral Program. The government continues to justify its inaction by saying it is holding consultations – at the same time our producers are losing millions of dollars.   

The industry continues to suffer the consequences of the government’s international trade decisions. The trade agreement with the EU and the Trans-Pacific Partnership – soon to be ratified by the Liberals – will result in significant market losses for our producers. The government still hasn’t announced a compensation plan. The Liberals must compensate the industry for the losses resulting from their decisions and invest in the modernization of our industry. I sincerely hope that they honour their commitments.”

* * *

DÉCLARATION DU NPD SUR L’ENTENTE NATIONALE ENTRE LES PRODUCTEURS ET TRANSFORMATEURS LAITIERS DU CANADA

La porte-parole du NPD en matière d’agriculture et d’agroalimentaire, Ruth Ellen Brosseau, a émis la déclaration suivante :

 « La nouvelle entente entre les producteurs et les transformateurs est une excellente nouvelle pour l’industrie laitière. Cependant, il ne faut pas oublier que l’efficacité de notre système de gestion de l’offre repose sur 3 piliers et que l’un d’entre eux — le contrôle des importations — est entre les mains du gouvernement. Peu importe le contenu de l’entente, si le gouvernement continue de ne pas faire son travail correctement dans le dossier du lait diafiltré et du Programme de report des droits, l’industrie risque encore de payer le prix de la mauvaise gestion libérale.

Il importe de rappeler que le problème du lait diafiltré a fait perdre 220 millions de dollars à nos producteurs en 2015. Après s’être engagé pendant la campagne électorale à régler le problème, le parti libéral n’a toujours pas agi dans ce dossier. Il en est de même pour le Programme de report des droits. Le gouvernement continue de justifier son inaction en affirmant qu’il mène des consultations alors que pendant ce temps nos producteurs perdent des millions de dollars. 

L’industrie continue de subir les conséquences des décisions prises par le gouvernement en matière de commerce international. L’accord avec l’Union européenne et le Partenariat transpacifique, qui seront bientôt ratifiés par les libéraux, entraîneront d’importantes pertes de marché pour nos producteurs. Le gouvernement n’a toujours pas annoncé de plan de compensation. Les libéraux doivent offrir une compensation à l’industrie pour les pertes occasionnées par leurs décisions et investir dans la modernisation de notre industrie. J’espère sincèrement qu’ils respecteront leurs engagements. »