NDP motion will force Liberals to admit they misled Canadians

OTTAWA – On Wednesday, the NDP announced it will be forcing a vote on the Liberals decision to break their promise to change Canada’s electoral system and make 2015 the last election held under the current outdated and unfair voting system.

“The Prime Minister’s promise to improve our voting system could not have been clearer,” said Nathan Cullen, NDP Critic for Democratic Reform. “Their brazen decision to abandon this promise has angered many of their supports and breeds cynicism in our politics.”

In the days following the broken promise, an E-Petition urging the Liberal government to follow through on their campaign commitment has surpassed 80,000 signatures, making it the most signed petition on the Parliament of Canada’s website.

“We’ve also seen Liberal MPs who were surprised and disappointed in their own government’s decision,” said Alexandre Boulerice, the NDP Deputy Critic on Democratic Reform and sponsor of the motion. “Now they have the chance to admit they misled Canadians and rightfully apologize.”

The NDP’s motion will be debated on Thursday February 9th and will be subject to a vote by all Members of Parliament in the coming days.

Full text of the NDP motion:
That, in the opinion of the House, the government misled Canadians on its platform and Throne Speech commitment “that 2015 will be the last federal election conducted under the first-past-the-post voting system”, and that the House call on the government to apologize to Canadians for breaking its promise.

* * * 

UNE MOTION DU NPD OBLIGERA LES LIBÉRAUX À AVOUER QU’ILS ONT INDUIT LES CANADIENS EN ERREUR

OTTAWA – Mercredi, le NPD a annoncé qu’il forcera la tenue d’un vote sur la décision des libéraux de briser leur promesse de réformer le système électoral du Canada et de faire de 2015 la dernière élection organisée selon le système de scrutin actuel, qui est désuet et inéquitable.

« La promesse du premier ministre d’améliorer notre système électoral n’aurait pas pu être plus claire, a affirmé le porte-parole du NPD en matière de réforme démocratique, Nathan Cullen. La décision effrontée d’abandonner cette promesse a provoqué la colère de nombreuses personnes qui soutenaient les libéraux, en plus de nourrir le cynisme dans la sphère politique. »

Durant les jours ayant suivi la promesse brisée, une pétition en ligne pressant le gouvernement libéral de respecter son engagement de campagne a recueilli plus de 80 000 signatures, ce qui en fait la pétition la plus souvent signée du site du Parlement du Canada.

« Nous avons aussi vu des députés libéraux être surpris et déçus de la décision de leur propre gouvernement, a ajouté Alexandre Boulerice, porte-parole adjoint du NPD en matière de réforme démocratique et parrain de la motion. Les libéraux ont maintenant l’occasion d’avouer qu’ils ont induit les Canadiens en erreur et de présenter leurs excuses, comme il se doit. »

La motion du NPD sera débattue le jeudi 9 février et sera soumise au vote de tous les députés du Parlement au cours des jours qui viennent.

Texte intégral de la motion du NPD :
Que, de l’avis de la Chambre, le gouvernement a induit les Canadiens en erreur dans son programme et dans le discours du Trône en s’engageant « à faire en sorte que l’élection de 2015 soit la dernière élection fédérale organisée selon un scrutin majoritaire uninominal à un tour », et que le gouvernement doit présenter des excuses aux Canadiens pour avoir renié sa promesse.