NDP: Liberals must stop working for pro-profit plasma donations

On the eve of the 20th anniversary of the Krever Inquiry into the tainted blood scandal, the NDP, along with health advocates and health professionals, are raising serious concerns about information received under Access to Information that shows Health Canada working in favour of for-profit plasma donation centres.

“There is evidence to suspect that a lobbyist, before being registered, was engaged in inappropriate activities in advance of recent blood broker approvals in Saskatoon and Moncton,” said NDP Health Critic Don Davies. “As the regulator, the Minister of Health should be protecting the safety of Canadians - not supporting private business interests.”

Documents obtained through an Access to Information request show that Health Canada has been working with the private blood broker’s unregistered lobbyist for years in advance of Health Canada’s licencing approvals. The documents also show that under the Liberals, and despite pan-Canadian opposition, the Health Minister’s office coordinated with private companies to support commercial blood collection activities.

“Health Canada certainly shouldn't be strategizing with private companies to undermine our public blood donation system,” added Davies. “Canadians expect their health regulators to put the safety of our blood system first.”


* * *

21 novembre 2017

LES LIBÉRAUX DOIVENT ARRÊTER DE TRAVAILLER POUR LES CENTRES DE DONS DE PLASMA À BUT LUCRATIF

OTTAWA – À la veille du 20e anniversaire de l’enquête Krever sur le scandale du sang contaminé, le NPD, accompagné de défenseurs de la santé et de professionnels du milieu, soulève de sérieuses préoccupations au sujet de renseignements obtenus en vertu de la Loi sur l’accès à l’information, qui montrent que Santé Canada travaille en faveur de centres de don de plasma à but lucratif.

« Des signes nous portent à soupçonner qu’un lobbyiste qui n’était pas encore enregistré s’adonnait à des activités inappropriés antérieurement à l’approbation récente d’un négociant de sang, à Saskatoon et à Moncton, a dit le porte-parole du NPD en matière de santé, Don Davies. En tant que responsable de la réglementation, le ministère de la Santé devrait protéger la sécurité des Canadiens, pas soutenir des intérêts commerciaux privés. »

Les documents obtenus grâce à la demande d’accès à l’information montrent que Santé Canada a travaillé avec le lobbyiste non enregistré du négociant de sang privé pendant des années sous le règne des conservateurs et des libéraux, en amont des approbations par Santé Canada. Les documents montrent aussi que sous les libéraux, malgré une opposition pancanadienne, le bureau de la ministre de la Santé a collaboré avec des entreprises privées pour soutenir des activités de collecte de sang commerciales.

« Santé Canada ne devrait certainement pas élaborer des stratégies avec des entreprises privées pour miner notre système public de dons de sang, a ajouté M. Davies. Les Canadiens s’attendent à ce que leurs responsables de la réglementation en matière de santé fassent passer en premier la sûreté de notre système d’approvisionnement sanguin. »