NDP: Liberals fail to meaningfully consult with Indigenous Peoples

OTTAWA – New Democrats are calling on the Liberal government to fix the broken NEB process, and to meaningfully consult with Indigenous Peoples in order to develop a true nation-to-nation relationship. The NDP is urging the Liberals to fix the process after the Supreme Court of Canada decided today that consultations with Indigenous Peoples in the Clyde River case had been entirely inadequate.

“The Supreme Court has once again upheld the duty to meaningfully consult and accommodate Indigenous peoples,” said the NDP’s Indigenous and Northern Affairs Critic, Romeo Saganash. “It is disappointing that, even though the Supreme Court strongly criticized the lack of consultation in the Clyde River case, the Trudeau government actually argued before the court that the process had been adequate, and called for the appeal to be dismissed.”

Today, the Supreme Court of Canada found that consultation by the NEB regarding planned seismic testing for oil exploration in the Arctic had been entirely inadequate and quashed the NEB’s approval. Today’s ruling is yet another indictment of the broken NEB process which the Liberals continue to use to approve major resource projects.

“The government cannot continue to pay lip service to reconciliation and Indigenous rights while continuing to ignore the duty to consult and accommodate,” added Saganash. “It is insulting to see this government refuse, time after time, to walk the walk. They must immediately fix this broken process."

* * *

LES LIBÉRAUX NÉGLIGENT DE CONSULTER VÉRITABLEMENT LES PEUPLES AUTOCHTONES

OTTAWA – Les néo-démocrates demandent au gouvernement libéral de corriger le processus défaillant de l’Office national de l’énergie (ONÉ) et de véritablement consulter les peuples autochtones, afin d’établir une authentique relation de nation à nation. Le NPD presse les libéraux de rectifier le processus après que la Cour suprême eut statué aujourd’hui que les consultations faites auprès des peuples autochtones dans le dossier de Clyde River avaient été totalement inadéquates.

« Une fois de plus, la Cour suprême a rappelé l’obligation de consulter et d’accommoder de manière significative les peuples autochtones, a déclaré le porte-parole du NPD en matière d’affaires autochtones et du Nord, Romeo Saganash. C’est très décevant de constater que, même si la Cour suprême a vivement critiqué le manque de consultation dans le projet de Clyde River, le gouvernement Trudeau a plutôt fait valoir devant la Cour que le processus avait été mené adéquatement, et a demandé à ce que l’appel soit rejeté. »

Aujourd’hui, la Cour suprême du Canada a jugé que la consultation par l’ONÉ sur des essais sismiques projetés pour de l’exploration pétrolière dans l’Arctique s’était avérée complètement inadéquate. Sur la même lancée, elle a annulé l’autorisation accordée par l’ONÉ. La décision d’aujourd’hui est une autre condamnation du processus déficient de l’ONÉ que les libéraux continuent d’utiliser pour approuver de grands projets liés aux ressources.

« Le gouvernement ne peut pas continuer à évoquer du bout des lèvres la réconciliation et les droits des Autochtones tout en continuant à faire fi de son devoir de consultation et d’accommodation, a ajouté M. Saganash. C’est insultant de voir ce gouvernement refuser, encore et encore, de passer de la parole aux actes. Il doit corriger immédiatement ce processus défectueux. »