NDP in New York to discuss nuclear disarmament

Photo: MP Linda Duncan and Hiroshima Peace Ambassador Setsuko Thurlow

MP Linda Duncan and Hiroshima Peace Ambassador Setsuko Thurlow

NDP MP Linda Duncan is currently in New York City at the United Nations to discuss Nuclear Disarmament.

NEW YORK – The NDP’s Linda Duncan (MP for Edmonton Strathcona) in her capacity as Canadian co-chair for Parliamentarians for Nuclear Non-Proliferation and Disarmament (PNND), is in New York this week participating in multilateral negotiations to prohibit nuclear weapons, leading to their elimination.

“After two days of testimony and conversations with delegates from different governments and civil societies, it is evident that there is profoundly held determination that nations without nuclear weapons have an equal right and obligation to pursue expedited action after decades of little progress in ending this global humanitarian threat,” expressed Duncan. “It’s extremely disappointing that the Canadian government is boycotting the negotiations, and fellow participants have been echoing this sentiment throughout the negotiations.”

The conference is organized Pursuant to United Nations General Assembly resolution 71/258, calling for the negotiation of a legally binding treaty to prohibit nuclear weapons, leading towards their total elimination.

“We’re hopeful that pressure will be brought to bear on the Liberals so that they change their course and side on the right side of history,” added Duncan.

* * * 

LE NPD EST À NEW YORK POUR PARLER DU DÉSARMEMENT NUCLÉAIRE

La députée néo-démocrate Linda Duncan est présentement aux Nations Unies, à New York, pour parler du désarmement nucléaire.

NEW YORK – À titre de coprésidente canadienne des Parlementaires pour la non-prolifération nucléaire et le désarmement, la néo-démocrate Linda Duncan (députée d’Edmonton Strathcona) est à New York cette semaine pour participer aux négociations multilatérales visant l’interdiction des armes nucléaires, jusqu’à leur élimination.

« Après deux jours de témoignages et d’échanges avec des délégués de divers gouvernements et organisations de la société civile, on constate une profonde détermination selon laquelle les nations sans armes nucléaires ont le droit et l’obligation de poursuivre les mesures énergiques, après des décennies de faibles progrès dans l’éradication de cette menace humanitaire mondiale, a affirmé Mme Duncan. C’est extrêmement décevant que le gouvernement canadien boycotte les négociations, et les autres participants ont fait écho à cette déception tout au long des négociations. »

La conférence est organisée conformément à la résolution 71/258 de l’Assemblée générale des Nations Unies, demandant la négociation d’un traité juridiquement contraignant pour interdire les armes nucléaires, devant mener à leur élimination complète.

« Nous avons bon espoir que la pression s’exercera si fortement sur les libéraux qu’ils en viendront à changer de cap et à se ranger du bon côté de l’histoire », a ajouté Mme Duncan.