NDP: Don't sign USMCA without critical fixes

OTTAWA – On Thursday, the NDP called on the Liberal government to listen to Canadians and not sign the USMCA until critical fixes have been made. As it stands, the new deal gives the U.S. oversight on Canada’s dairy sector, and doesn’t address the tariffs on steel and aluminum.

“Trade between Canada, the U.S. and Mexico is worth billions of dollars and the USMCA will have significant consequences on workers, farmers and businesses across this country. The Liberal government says they are “on track” to sign the USMCA tomorrow, but they don’t even have a finalized text to sign. The wording has changed from what was first agreed on and Canadian negotiators have a different interpretation than U.S. negotiators on key issues like dairy,” said NDP International Trade Critic Tracey Ramsey. “There are too many uncertainties, and the Liberal government can’t sign this deal while destructive steel and aluminium tariffs remain in place. It makes no sense for Canada to sign this deal and give away our only opportunity to remove Trump’s unfair tariffs and clarify the impact on dairy.”

The Liberal government began negotiations promising to defend dairy, poultry and egg farmers and to bring in new progressive measures such as a gender chapter, a chapter on the rights of Indigenous peoples and stronger environmental protections. Instead, none of those new chapters were included, and the Liberal government has made major concessions to the Trump administration that will actually hurt dairy, poultry and egg farmers and producers, restrict Canadians’ access to locally produced food and put food safety at risk. Additionally, there are 35,000 direct and 140,000 indirect jobs in Canada that depend on the critical steel and aluminum sectors, and those Canadians and their families are depending on the Liberal government to get rid of these tariffs. If the USMCA is signed tomorrow, the greatest opportunity to get rid of these tariffs will have been wasted.

“While Trudeau’s government claims they haven’t agreed to the U.S. oversight clause and that it won’t be included in the final agreement, Canadians are having a hard time taking them at their word, and farmers are concerned that the Liberal government hasn’t even released the final text,” added NDP Agriculture Critic Alistair MacGregor. “Any American oversight of our Canadian dairy system would undermine Canada’s food sovereignty. How can they even consider signing this agreement that not only gives away more access to our domestic dairy market, but also lets the Americans dictate our dairy policies? New Democrats will keep pushing the Liberal government to fix the USMCA so that it works for Canadians.”


* * *

29 novembre 2018

NPD: IL NE FAUT PAS SIGNER L’AEUMC SANS DES MODIFICATIONS IMPORTANTES

OTTAWA – Jeudi, le NPD a demandé au gouvernement libéral d’écouter la population canadienne en refusant de signer l’AEUMC tant que des modifications importantes n’y sont pas apportées. Dans l’état actuel des choses, le nouvel accord donne aux États-Unis un droit de regard sur le secteur laitier canadien et est muet sur la question des tarifs sur l’aluminium et l’acier.

« La valeur des échanges commerciaux entre le Canada, les États-Unis et le Mexique s’élèvent à plusieurs milliards de dollars chaque année. L’AEUMC aura donc des conséquences importantes pour nos travailleurs et travailleuses, notre secteur agricole et nos entreprises. Le gouvernement dit qu’il est « en voie » de signer l’AEUMC demain, mais ils n’ont même pas de document final à signer. Le texte a changé depuis qu’il a été accepté, et les équipes de négociation canadiennes et américaines en font une interprétation différente sur des enjeux comme les produits laitiers, a déclaré la porte-parole du NPD en matière de commerce international, Tracey Ramsey. Il y a trop d’incertitudes. Le gouvernement libéral ne peut pas signer cet accord tant que les tarifs nocifs sur l’aluminium et l’acier restent en place. C’est un non-sens pour le Canada de signer cet accord et de renoncer à notre seule occasion d’éliminer les tarifs injustes de Trump et de demander des clarifications sur les impacts de l’accord pour le secteur laitier. »

Le gouvernement libéral a entamé des négociations en promettant de défendre les producteurs et productrices de lait, de volaille et d’œufs et en faisant miroiter des mesures progressistes comme de meilleures protections environnementales ou encore des chapitres portant sur le genre et les droits des peuples autochtones. Au final, rien de tout cela n’a été inclus dans l’accord, et le gouvernement libéral a fait des concessions majeures à l’administration Trump qui vont nuire à notre secteur agricole en plus de restreindre l’accès des Canadiens et Canadiennes à des aliments produits localement et de mettre en danger leur sécurité alimentaire.

Il faut aussi souligner que 35 000 emplois directs et 135 000 emplois indirects au Canada dépendent du secteur de l’acier et de l’aluminium. Ces travailleurs et travailleuses ont besoin que le gouvernement libéral trouve un moyen de se débarrasser des tarifs sur ces produits. Si l’AEUMC est signé demain, notre meilleur levier pour faire pression en ce sens disparaîtra.

« Alors que le gouvernement de M. Trudeau clame qu’il n’a pas approuvé la clause sur la surveillant et qu’elle ne sera pas incluse dans l’accord final, la population canadienne a de la difficulté à le croire sur parole, et les producteurs laitiers s’inquiètent que le gouvernement libéral n’ait toujours pas rendu public le texte final, a ajouté le porte-parole du NPD en matière d’agriculture, Alistair MacGregor. Toute supervision américaine de notre secteur laitier mettrait en danger la souveraineté alimentaire canadienne. Comment pouvons-nous considérer signer un accord qui non seulement donne un plus grand accès à notre marché laitier, mais qui en plus laisse les Américains dicter notre politique pour ce secteur? Les néo-démocrates vont continuer de faire pression sur le gouvernement pour qu’il modifie l’AEUMC afin de réellement répondre aux besoins de la population canadienne. »