NDP demands full investigation to uncover KPMG affair

OTTAWA – After the shocking revelations made by the Enquête/Fifth Estate television teams, NDP Revenue and Finance critics Pierre-Luc Dusseault and Alexandre Boulerice are calling on the Liberal government to launch a full investigation into the KPMG debacle and the role of the Canada Revenue Agency (CRA).

“CRA official refused to provide answers to the very important questions surrounding this tax-cheat scheme and so far the government has done nothing but protect KPMG and all those who benefited from this scheme,” said Pierre-Luc Dusseault (Sherbrooke). “The Liberal government must conduct a thorough investigation into this scheme and commit to ending these secret, penalty-free amnesty deals for tax evaders.”

The NDP has proposed a motion that will be voted on next week, which aims to push the government to recoup tens of billions of dollars lost annually to tax loopholes, deductions, and exemptions. The NDP motion specifically includes closing loopholes, ending amnesty deals granted to those committing fraud and fix tax treaties that let companies repatriate profits from tax havens to Canada tax-free, all of which currently benefit the wealthy thanks to Liberal inaction.

“The KPMG situation and the revelations made by these reports undermine the public’s confidence in our institutions,” said Alexandre Boulerice (Rosemont – La Petite Patrie). “The Liberal government must come clean and reveal all the details of this deal and others like it. Our economy should work for everyone, not just for the few at the top.”

* * *

AFFAIRE KPMG : LE NPD EXIGE UNE ENQUÊTE EXHAUSTIVE DÈS MAINTENANT

OTTAWA — À la suite des révélations-chocs des émissions Enquête et Fifth Estate, les porte-parole du NPD en matière de revenu national et de finances, respectivement Pierre-Luc Dusseault et Alexandre Boulerice, demandent au gouvernement libéral de lancer une enquête exhaustive pour faire la lumière sur l’affaire KPMG et le rôle joué par l’Agence du revenu du Canada dans cette affaire.

« L’Agence du revenu du Canada a refusé de répondre aux questions d’une grande importance sur ce stratagème de fraude fiscale; et jusqu’à maintenant, le gouvernement n’a rien fait d’autre que de protéger KPMG et tous ceux qui ont profité de ce stratagème, a déclaré Pierre-Luc Dusseault (Sherbrooke). Le gouvernement libéral doit mener une enquête publique approfondie sur ce stratagème et s’engager à mettre fin aux ententes de pardon secrètes et sans pénalité offertes aux fraudeurs fiscaux. »

Le NPD a mis de l’avant une motion qui sera soumise au vote la semaine prochaine visant à presser le gouvernement de récupérer les dizaines de milliards de dollars perdus chaque année en raison de diverses échappatoires fiscales, déductions et exemptions. La motion du NPD demande spécifiquement d’abolir les échappatoires fiscales, de mettre fin aux ententes secrètes de pardon pour les fraudeurs et de corriger nos conventions fiscales internationales qui sont abusées, toutes des choses dont les plus riches profitent en raison du laisser-aller des libéraux.

« L’affaire KPMG et les révélations mises au jour par ces reportages minent la confiance du public envers nos institutions, estime Alexandre Boulerice (Rosemont–La Petite-Patrie). Le gouvernement libéral doit jouer franc-jeu et révéler tous les détails de cette affaire et des autres du même genre. Notre économie devrait bénéficier à tous, pas seulement à la minorité qui se trouve au sommet. »