NDP CONVINCES TELECOM COMPANIES TO END SOME “PAY-TO-PAY” FEES

FOR IMMEDIATE RELEASE

OTTAWA – After years of fighting to end “pay-to-pay” fees, the NDP is pleased that telecommunications companies have agreed not to gouge certain customers, but is still pushing for an outright ban on this unfair cash grab.

“Not charging some consumers is a step in the right direction but it’s taken far too long to see action on something that is really an easy fix,” said NDP MP Andrew Cash (Davenport) who has led the fight to end these fees. “Instead of punishing Canadians who receive paper bills, reward customers who switch to online billing.”

The telecommunication industry has agreed not to charge seniors, persons with disabilities, people without Internet access and members of the military. However this appears to be a voluntary decision with no method of ensuring compliance. Conservatives have failed to deliver on their 2013 promise to end all “pay-to-pay” policies and their planned legislation will only apply to the telecommunication sector.

“The Conservatives can’t be trusted to protect consumers,” said Cash. “We’re looking forward to seeing their bill but we’ve learned that with this government, the devil is in the detail.”

***

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

29 août 2014

LE SECTEUR DES TÉLÉCOMMUNICATIONS ÉLIMINE CERTAINS « FRAIS À PAYER POUR PAYER » À LA SUITE DE PRESSIONS DU NPD

OTTAWA – Le NPD, qui lutte depuis longtemps pour mettre fin aux « frais à payer pour payer », se réjouit que les entreprises de télécommunication aient accepté de ne plus imposer ces frais à certains de leurs clients. Le NPD entend toutefois continuer de faire pression afin d’éliminer complètement ces frais injustes.

« Ne plus imposer ces frais à certains clients est un pas dans la bonne direction, mais ces entreprises ont mis trop de temps à agir, a déclaré le député néo-démocrate Andrew Cash (Davenport), qui a mené la lutte pour éliminer ce type de frais. Plutôt que de punir ceux qui ont besoin de recevoir une facture papier par courrier, il vaudrait mieux récompenser ceux qui passent à la facturation en ligne. »

Dorénavant, les entreprises de télécommunication n’imposeront plus de « frais à payer pour payer » aux aînés, aux personnes handicapées, aux personnes qui n’ont pas accès à Internet et aux membres des Forces canadiennes. Il importe toutefois de noter qu’aucun mécanisme n’obligera ces entreprises à respecter cet engagement. Les conservateurs ont été incapables de respecter leur promesse, faite en 2013, d’éliminer complètement ce type de frais. De plus, le projet de loi qu’ils ont annoncé ne concernera que le secteur des télécommunications.

« On ne peut pas se fier aux conservateurs pour protéger les intérêts des consommateurs, a ajouté M. Cash. Nous étudierons leur projet de loi avec intérêt lorsqu’ils le présenteront, mais nous savons trop bien qu’avec ce gouvernement, le diable est dans les détails. »