NDP CONDEMNS VIOLENCE IN UKRAINE

FOR IMMEDIATE RELEASE

 

OTTAWA – New Democrats are appalled by the escalating violence in Ukraine, including the killing and injuring of democratic protesters.

“The use of repressive force by Ukrainian security forces is entirely unacceptable,” said NDP Foreign Affairs critic Paul Dewar (Ottawa Centre). “Canada should lead the international community in supporting the Ukrainian people in achieving a political solution and respect for democratic freedoms.”

The NDP has joined the Ukrainian-Canadian community in calling on the Conservative government to impose targeted individual sanctions against those Ukrainian officials most responsible for the democratic and human rights abuses in Ukraine.

“Further Canadian action is needed now, including stronger targeted individual sanctions and support for political mediation and monitoring,” added Dewar. “The Prime Minister should personally call President Yanukovych to make clear to him that the repression and abuses in Ukraine are repugnant. The people of Canada are watching the violence with dismay, and the Ukrainian government must be held to account for its actions.”

***

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

18 février 2014

LE NPD CONDAMNE LA VIOLENCE EN UKRAINE

OTTAWA – Les néo-démocrates sont atterrés de constater la montée des violences en Ukraine, notamment le fait que des manifestants ont été blessés et d’autres tués.

« L’usage de la répression par les forces de sécurité ukrainiennes est totalement inacceptable, a déclaré le porte-parole du NPD en matière d’affaires étrangères, Paul Dewar (Ottawa Centre). Le Canada devrait inciter la communauté internationale à appuyer les libertés démocratiques du peuple ukrainien et son droit à trouver une solution politique et pacifique au conflit actuel. »

Le NPD joint sa voix à celle de la communauté ukraino-canadienne pour demander au gouvernement conservateur d’imposer des sanctions individuelles ciblées aux membres des autorités ukrainiennes qui sont responsables des violations des droits de la personne et des droits démocratiques commises en Ukraine.

« Le Canada doit agir dès maintenant, notamment en appliquant des sanctions individuelles plus sévères et en garantissant une médiation politique et un suivi, a ajouté M. Dewar. Le premier ministre devrait appeler personnellement le président Ianoukovytch pour lui indiquer de façon claire que la répression et les violations des droits de la personne, qui ont actuellement lieu en Ukraine, sont répugnantes. Les Canadiens sont consternés par cette violence et le gouvernement ukrainien doit être tenu responsable de ses actes. »