NDP condemns killings in Gaza

On Monday, Canada's New Democrats strongly condemned the killings of protesters in Gaza by Israeli Defence Forces and urged the Liberal government to take a more active stance for peace and human rights. According to numerous news reports, at least 55 Palestinians in Gaza were killed and around 2,000 were injured Monday by the Israeli military in demonstrations near the Gaza-Israel border.

“The use of live ammunition against protestors and resulting deaths are clear violations of international law and human rights,” said NDP Leader Jagmeet Singh. “Our government has been shamefully silent on recent developments in Gaza, and the Prime Minister should condemn the violence, call on Israel to cease violations of international law, and support an independent investigation into these deaths.”

The protests follow the decision by US President, Donald Trump, to relocate the American embassy to Jerusalem and recognize the disputed city as the capital of Israel. Trump’s move has been widely criticized by the international community, as this move will further destabilize the region and hinder the peace process. The Liberal government has refused to condemn Trump's decision.

“The decision by the US government to recognize Jerusalem as the capital of Israel is reckless and flies in the face of international law, not least since East Jerusalem is occupied Palestinian territory,” said Hélène Laverdière, the NDP Critic for Foreign Affairs. “All those responsible for the outrageous killings in Gaza today must be held to account. The Canadian government must call on the government of Israel to respect international law, condemn illegal settlements, and finally stand up for the rights of Palestinians as well as the rights of Israelis.”

Gaza has been under a total land, sea and air blockade since 2007, a situation that was described by former UN Secretary-General Ban Ki-Moon as a form of collective punishment, which is a clear violation of the Geneva Conventions. Palestinians have been under Israeli military occupation since 1967. Illegal killings, arbitrary and abusive detention, forced displacement, restrictions on movement, the expansion of illegal settlements, collective punishment and institutionalized discrimination have characterized this occupation that has persisted for over half a century. The NDP believes that Canada must do more towards a real, long-term, just peace for Palestinians and Israelis, and must call on the government of Israel to end this occupation.

* * *

LE NPD CONDAMNE LA TUERIE À GAZA

OTTAWA – Lundi, les néo-démocrates du Canada ont fermement condamné le fait que les forces de défense israéliennes aient tué des manifestants à Gaza, et ont demandé au gouvernement libéral d’adopter une position plus active pour la paix et les droits de la personne. D’après de nombreuses sources médiatiques, au moins 55 Palestiniens ont été tués à Gaza, et près de 2 000 personnes ont été blessées lundi par l’armée israélienne durant des manifestations près de la frontière entre Gaza et Israël.

« L’utilisation de munitions réelles contre les manifestants et les pertes de vie qui en découlent sont des violations évidentes du droit international et des droits de la personne, a déclaré le chef du NPD, Jagmeet Singh. Notre gouvernement a gardé un silence honteux sur les récents développements à Gaza, et le premier ministre devrait condamner la violence, demander à Israël de cesser de bafouer le droit international, et appuyer une enquête indépendante sur ces morts. »

Les manifestations suivent la décision du président des États-Unis, Donald Trump, de déplacer l’ambassade américaine à Jérusalem et de reconnaître cette ville contestée comme capitale d’Israël. Cette décision de Donald Trump a été largement critiquée par la communauté internationale, puisque ce déménagement va déstabiliser davantage la région et nuire au processus de paix. Le gouvernement libéral a refusé de condamner la décision du président Trump.

« La décision du gouvernement américain de reconnaître Jérusalem comme capital d’Israël est imprudente et elle va à l’encontre du droit international, notamment parce que Jérusalem-Est est un territoire palestinien occupé, a dit Hélène Laverdière, porte-parole du NPD en matière d’affaires étrangères. Tous les gens responsables de ces tueries révoltantes à Gaza lundi doivent être tenus responsables. Le gouvernement canadien doit demander au gouvernement d’Israël de respecter le droit international, condamner les colonies illégales, et enfin défendre les droits de la population palestinienne, comme les droits de la population israélienne. »

Gaza fait l’objet d’un blocus terrestre, maritime et aérien total depuis 2007, une situation que l’ancien secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon, a décrite comme une forme de punition collective, ce qui contrevient manifestement aux conventions de Genève. Le peuple palestinien vit sous l’occupation militaire israélienne depuis 1967. Cette occupation, qui perdure depuis plus d’un demi-siècle, est caractérisée par des assassinats illégaux, des mises en détention arbitraires et abusives, des déplacements forcés, des restrictions de circulation, l’expansion de colonies illégales, des punitions collectives et de la discrimination institutionnalisée. Le NPD croit que le Canada doit en faire davantage en vue d’une paix véritable, durable et équitable entre les Palestiniens et les Israéliens, et doit demander au gouvernement d’Israël de mettre fin à cette occupation.