NDP: Canada must end child poverty

OTTAWA – Almost 30 years ago, the House of Commons passed an NDP motion to eliminate child poverty in Canada. To this day, a shockingly high percentage of Canadian children still live below the poverty line. A report from Campaign 2000 has revealed the current levels of child poverty in Canada, including a rate of 40% of children living in poverty in the riding of Toronto Centre, held by the millionaire Finance Minister, Bill Morneau.

“The Liberals have been in power for three years, and although they promised to lift hundreds of thousands of children out of poverty, the Campaign 2000 report showed that nearly 1.2 million children still live under the poverty line. The government said they would establish a dedicated poverty reduction strategy before the end of their mandate, but we are still waiting for this promise to be upheld,” said Brigitte Sansoucy, NDP Critic for Families, Children, and Social Development.

Many areas with a large Indigenous population face even higher rates of child poverty, rates which have not significantly decreased since the Liberals were elected.

“My riding is home to people of incredible resilience, but so many children are facing devastating poverty and third world conditions. This didn’t just happen. This is the product of colonialism and ongoing chronic underfunding by the federal government,” said Niki Ashton (Churchill-Keewatinook-Aski). “In a country as wealthy as Canada, it is unacceptable that children are living in poverty.”

* * *

18 juin 2018

LE CANADA DOIT ENRAYER LA PAUVRETÉ INFANTILE, DIT LE NPD

OTTAWA – Presque 30 ans après l’adoption par la Chambre des communes d’une motion du NPD pour l’élimination de la pauvreté infantile au Canada, un nouveau rapport révèle un taux outrageusement élevé d’enfants canadiens vivant sous le seuil de pauvreté. L’étude de Campagne 2000 dresse la liste des dix circonscriptions au Canada où la pauvreté infantile est la plus élevée. On y remarque entre autres un taux de 40 % d’enfants vivant dans la pauvreté dans la circonscription de Toronto-Centre, représentée par le ministre des Finances millionnaire Bill Morneau.

« Les libéraux sont au pouvoir depuis trois ans déjà et même s’ils ont dit qu’ils allaient sortir des centaines de milliers d’enfants de la pauvreté, le rapport de Campagne 2000 démontre que près de 1,2 million d’enfants vivent encore dans une situation de pauvreté, c’est inadmissible! Le gouvernement a promis de mettre en place d’ici la fin de son mandat une stratégie de réduction de la pauvreté concertée, nous l’attendons toujours », a déclaré Brigitte Sansoucy, porte-parole du NPD en matière de famille, enfants et développement social.

Plusieurs régions où se trouve une importante population autochtone font face à des taux de pauvreté infantile encore plus élevés, et ces taux n’ont pas diminué de façon notable depuis que les libéraux ont été élus.

« Ma circonscription est habitée par des gens d’une incroyable résilience, mais ces gens sont confrontées à une pauvreté dévastatrice et à des conditions de vie du tiers monde. Ce n’est pas survenu par hasard. C’est le résultat du colonialisme et du sous-financement chronique de la part du gouvernement fédéral, a dit la députée néo-démocrate Niki Ashton (Churchill–Keewatinook Aski). Dans un pays aussi riche que le Canada, c’est inacceptable que les enfants vivent dans la pauvreté. »