NDP calls on government to enhance EI sickness benefits

New Democrat MPs Niki Ashton and Brigitte Sansoucy are calling on the Liberals to increase Employment Insurance sickness benefits from 15 to 50 weeks. They are adding their voices to Marie-Hélène Dubé’s, who started the petition 15 weeks to heal is not enough!, as well as the more than half a million people who signed it, demanding the government keep its promise to reform the Employment Insurance Act.

“More than a third of Canadians who claim EI need much more than the 15-week maximum currently offered by the program”, said Brigitte Sansoucy, NDP Critic for Families, Children and Social Development. “In 2016, both the Prime Minister and his Minister of Social Development Jean-Yves Duclos promised to extend EI sickness benefits. Five years ago, while in the opposition, Justin Trudeau voted in favour of Bill C-291 that extended Employment Insurance sick benefits from 15 to 50 weeks. Why is he failing to act now that he’s in power?”

Nearly one in two Canadians will develop cancer at some point in their lives, an illness with an average treatment length of 52 weeks. Clearly, 15 weeks of benefits are not enough to allow people to heal before returning to work.

“The federal government needs to have the courage to take action and keep its promise,” added Niki Aston, NDP Critic for Jobs, Employment, Precarious work and Workforce Development. “Thousands of people across the country need these benefits. The government cannot ignore them, it must do something to help Canadians who are sick and who need help.”

* * *


LE NPD DEMANDE AU GOUVERNEMENT DE BONIFIER LES PRESTATIONS DE MALADIE DE L’ASSURANCE EMPLOI

OTTAWA – Les députées néo-démocrates Niki Ashton et Brigitte Sansoucy demandent aux libéraux de bonifier les prestations de maladie de l’assurance-emploi, les faisant passer de 15 semaines à 50 semaines. Ils unissent leur voix à celles de Marie-Hélène Dubé, l’instigatrice de la pétition « 15 semaines pour guérir, ce n’est pas assez! », et du plus d'un demi-million de personnes qui l’ont signée, en demandant au gouvernement de respecter ses promesses et de réformer la Loi sur l’assurance-emploi.

« Actuellement, plus d’un tiers des prestataires auraient besoin de bien plus que les 15 semaines prévues par le programme, a déclaré la porte-parole du NPD en matière de Famille, Enfants et développement social, Brigitte Sansoucy. En 2016, le premier ministre lui-même, de même que son ministre du développement social, Jean-Yves Duclos, avaient promis qu’ils allongeraient la durée des prestations. J’ajouterais aussi que le premier ministre, Justin Trudeau, a voté en faveur du projet de loi C-291, qui visait à augmenter les prestations de maladie de l’assurance-emploi de 15 semaines à 50 semaines, il y a cinq ans. Qu’attend-il pour passer à l’action? »

Près d’un Canadien sur deux sera touché au cours de sa vie par le cancer, maladie dont la durée moyenne des traitements est estimée à 52 semaines. Clairement, les 15 semaines de prestations actuelles ne suffisent pas pour permettre aux malades de guérir avant de retourner au travail.

« Il est grand temps pour le gouvernement libéral d’agir et de respecter ses promesses, a expliqué la porte-parole du NPD en matière d’Emplois, d’Emplois précaires et de développement de la main-d’œuvre, Niki Ashton. Des milliers de personnes à travers le pays ont besoin de ces prestations, le gouvernement ne peut plus faire la sourde oreille, il doit faire quelque chose pour aider les Canadiens malades qui ont besoin d’aide. »