NDP calls for national standards for juror support

OTTAWA – On Wednesday, NDP MPs were joined by Mark Farrant, a former jury foreman in a Toronto murder trial, and called on the government to make counselling and support services available for jurors who have traumatic experiences through their service.

Mr. Farrant was diagnosed with post-traumatic stress disorder after serving jury duty in a trial involving the grisly murder of a Ryerson University student in 2014. After finding that no help was available for jurors, the 44-year-old father of two began reaching out to elected representatives, former judges, and Attorneys General.

“Mark called my office more than a year ago because, too often, his story was falling on deaf ears,” said Murray Rankin, the NDP’s House Leader, “I wrote to my colleagues on the Justice Committee last November to call for the first-ever federal study into this issue. Since then, Mark’s efforts have led to the creation of a free counselling service for jurors in Ontario.”

Now, the NDP is calling for the Federal Minister of Justice to direct her department to work with its provincial counterparts to set a national standard of support for Canadians serving jury duty.

“When you step up and serve your public duty, you should get the support you need, no matter where you live,” said Alistair MacGregor, the NDP’s Justice Critic. “We’re calling on the Minister of Justice to show leadership here, work with the provinces and territories, and make sure these services are available across Canada.”

Rankin is consulting with former judges and legislative drafters on a Criminal Code amendment that would direct judges to offer jurors counselling and support services where necessary in difficult trials.

* * * 

LE NPD DEMANDE DES NORMES NATIONALES POUR LE SOUTIEN AUX JURÉS

OTTAWA – Mercredi, des députés néo-démocrates, accompagnés de Mark Farrant, un ancien président de jury pendant un procès pour meurtre à Toronto, ont demandé au gouvernement de rendre disponibles des services de consultation et de soutien pour les jurés qui ont eu des expériences traumatisantes lors de leur service.

M. Farrant a reçu un diagnostic de trouble de stress post-traumatique après avoir été juré dans un procès relatif à l’atroce meurtre d’une étudiante de l’Université Ryerson en 2014. Après avoir découvert qu’aucune aide n’était offerte aux jurés, le père de famille de 44 ans a commencé à s’adresser aux représentants élus, aux anciens juges et aux procureurs généraux.

« Mark a communiqué avec mon bureau il y a plus d’un an parce que, trop souvent, son histoire est tombée dans l’oreille d’un sourd, a dit Murray Rankin, leader parlementaire du NPD. J’ai écrit à mes collègues du Comité de la justice en novembre dernier afin de demander une toute première étude fédérale sur ce sujet. Depuis, les efforts de Mark ont mené à la création d’un service gratuit de consultation pour les jurés en Ontario. »

Maintenant, le NPD demande à la ministre fédérale de la Justice d’orienter son ministère afin qu’il travaille avec ses contreparties provinciales pour établir une norme nationale de soutien destinée aux Canadiens qui servent dans des jurys.

« Quand vous accomplissez votre devoir public, vous devriez recevoir le soutien dont vous avez besoin, peu importe l’endroit où vous vivez, a déclaré Alistair MacGregor, porte-parole du NPD en matière de justice. Nous demandons à la ministre de la Justice de faire preuve de leadership, de travailler avec les provinces et les territoires, et de s’assurer que ces services sont offerts dans l’ensemble du Canada. »

M. Rankin consulte d’anciens juges et rédacteurs de lois à propos d’une modification au Code criminel qui donnerait l’instruction aux juges d’offrir aux jurés des services de consultation et de soutien lorsque nécessaire dans des procès difficiles.