NDP calls for a just apology, not just an apology, for the LGBTQ community

NDP Leader Jagmeet Singh, along with NDP LGBTQ Critic and Deputy Critic, Randall Garrison and Sheri Benson, are calling on the Prime Minister to provide just a apology to the LGBTQ community for the historic treatment of LGBTQ Canadians.

“Justin Trudeau has committed to an official apology to LGBTQ Canadians, but the NDP wants to make sure that it is more than just an apology. The LGTBQ Canadians deserve a just apology,” said NDP Leader Jagmeet Singh. “While there has been progress on achieving equal rights for the LGBTQ community in Canada, there remains much unfinished business. An official apology that includes redress measures would be an important step forward.”

“For an apology for past injustices against our community to have meaning it must be an apology by the Prime Minister, in the House of Commons, and one which includes redress measures,” said Garrison. “The Liberals know what is required for an apology to the LGBTQ community to be meaningful, and it’s about time they take action. Otherwise, their words are meaningless.”

The NDP has been fighting for redress measures for the LGBTQ community since 2014, and has twice tabled measures calling for the revision of service records for those who were unjustly given dishonourable discharges from the Canadian Forces. New Democrats are also calling on the Liberals’ to expunge criminal records of those who were subject to criminal procedures because of their sexual orientation, which restricted and continues to restrict, their ability to travel, volunteer and work, despite these acts no longer being illegal. These are the most important examples of redress measures that must accompany the apology.

“We have waited two years for the Liberals to act, but New Democrats remain hopeful that the LGBTQ apology will be sincere and meaningful and that it includes redress measures that many in our community have waited decades for,” added Benson. “We’ve waited long enough, and hope to see a just apology, not just an apology, from the Prime Minister in the House of Commons very soon.”

* * *

7 novembre 2017

LE NPD DEMANDE DES EXCUSES JUSTES, PAS JUSTE DES EXCUSES, POUR LA COMMUNAUTÉ LGBTQ

OTTAWA - Aujourd’hui, le chef du NPD, Jagmeet Singh, en compagnie de Randall Garrison et de Sheri Benson, respectivement porte-parole et porte-parole adjointe pour les enjeux LGBTQ, demande au premier ministre de présenter des excuses justes à la communauté LGBTQ pour le traitement subi par les Canadiens LGBTQ depuis des années.

« Justin Trudeau s’est engagé à présenter des excuses officielles aux Canadiens LGBTQ, mais le NPD veut s’assurer que cela va au-delà des excuses. Les Canadiens LGBTQ méritent des excuses justes, a dit le chef du NPD, Jagmeet Singh. Bien qu’il y ait eu des progrès dans l’atteinte des droits égaux pour la communauté LGBTQ au Canada, il demeure encore beaucoup de travail à faire. Des excuses officielles qui incluent des mesures de réparation constitueraient un important pas en avant. »

« Pour que les excuses relatives aux injustices survenues dans le passé contre notre communauté soient significatives, il faut que ces excuses soient prononcées par le premier ministre, à la Chambre des communes, et il faut qu’elles incluent des mesures de réparation, a affirmé M. Garrison. Les libéraux savent ce qu’il faut faire pour que les excuses à la communauté LGBTQ aient un sens, et il est temps qu’ils passent à l’action. Autrement, leurs paroles ne signifient rien. »

Le NPD se bat pour des mesures de réparation pour la communauté LGBTQ depuis 2014, et a déjà déposé deux fois des mesures demandant la révision des états de service pour les gens ayant été injustement exclus pour cause d’indignité des Forces canadiennes. Les néo-démocrates demandent aussi aux libéraux de retirer les casiers judiciaires des personnes ayant fait l’objet de procédures pénales en raison de leur orientation sexuelle, ce qui les a restreints et continue de les restreindre dans leur capacité à voyager, à faire du bénévolat et à travailler, même si ces actes ne sont plus illégaux. Voilà les exemples les plus importants de mesures de réparation qui doivent accompagner les excuses.

« Voilà deux ans que nous attendons que les libéraux agissent, mais les néo-démocrates demeurent optimistes quant au fait que les excuses présentées à la communauté LGBTQ seront sincères et significatives, et qu’elles incluront les mesures de réparation que de nombreuses personnes de notre communauté attendent depuis des décennies, a ajouté Mme Benson. Nous avons assez attendu, et nous espérons voir des excuses justes, pas juste des excuses du premier ministre à la Chambre des communes, et ce, très bientôt. »