NDP Call on Government to Repeal Ministerial Directive on Torture

 

OTTAWA – The NDP is urging the Minister of Public Safety Ralph Goodale to end the ministerial directive, which permits the Canadian Security Intelligence Service (CSIS) to use information derived from torture.

"We know that information obtained under torture is not reliable. This practice does not ensure the safety of Canadians and the Minister of Public Safety has the responsibility to end it,” said Matthew Dubé, the NDP Public Safety Critic.

The ministerial directive, adopted under the Conservatives in 2010, allows CSIS to use information obtained under torture in certain circumstances. While in opposition the Liberals decried this practice, which can be seen as an incentive for regimes using torture, but the directive is still in effect a year into the new Liberal government.

"Torture is immoral and goes against all of our international commitments on human rights. Yet, the ministerial directive that allows the use of information obtained under torture is still in place,” said Hélène Laverdière, the NDP Foreign Affairs Critic. “This practice tarnishes Canada's reputation. The Liberal government must put an end to this directive."

* * *

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
28 septembre 2016

LE NPD EXHORTE LE GOUVERNEMENT À METTRE FIN À LA DIRECTIVE MINISTERIELLE SUR LA TORTURE

OTTAWA – Le NPD exhorte le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale à mettre fin à la directive ministérielle permettant au Service canadien du renseignement de sécurité d'utiliser des renseignements obtenus sous la torture.

 « On sait que les renseignements obtenus sous la torture ne sont pas valides. Le ministre de la Sécurité publique doit mettre fin à cette pratique qui n’assure en rien la sécurité des Canadiens, » a déclaré le porte-parole du NPD en sécurité publique, Matthew Dubé.

La directive ministérielle, adoptée sous les conservateurs en 2010, permettant au Service canadien du renseignement de sécurité d'utiliser des renseignements obtenus sous la torture dans certaines conditions est toujours en vigueur un an plus tard sous le gouvernement libéral. À l’époque, les libéraux avaient décrié cette pratique qui encourage les régimes utilisant la torture.

« La torture est immorale et elle va à l'encontre de tous nos engagements internationaux envers les droits humains. Pourtant, la directive ministérielle qui permet d'utiliser les renseignements obtenus sous la torture est toujours en place, a ajouté la porte-parole du NPD en matière d’affaires étrangères, Hélène Laverdière.  Cette pratique entache la réputation du Canada. Le gouvernement libéral doit mettre fin à cette directive. »