NDP ASKS THE CONSERVATIVES TO BOOST AID TO SYRIAN REFUGEES FACING FOOD CRISIS

OTTAWA – New Democrats are calling on the Canadian government to urgently increase humanitarian assistance to Syrian refugees, as a funding crisis today forced the United Nations World Food Programme to suspend a food voucher program serving over 1.7 million refugees in Lebanon, Turkey, Iraq and Egypt.

“This food assistance program is literally saving lives,” said Hélène Laverdière, NDP International Development Critic (Laurier—Ste-Marie). “Refugees – more than half of which are children – are facing a fourth brutal winter away from home. This suspension will be devastating. Canada must show global leadership and step up with funds to help immediately restart this essential aid program.”

The World Food Programme has said that $64 million is required to support the refugees for the rest of December, and that it will immediately resume the program if new funding arrives. In April, rations to Syrian refugees had been cut by a fifth due to a shortage of donor funds.

“Millions who have been forced to flee the violence in Syria rely on this program to keep hunger at bay,” said Paul Dewar, NDP Foreign Affairs Critic (Ottawa Centre). “It’s also critical for stability in the countries hosting these refugees. Canada must do everything possible to get it started again.”

 

-30-

 

LE NPD DEMANDE AUX CONSERVATEURS D'ACCROÎTRE L'AIDE AUX RÉFUGIÉS SYRIENS CONFRONTÉS À UNE CRISE ALIMENTAIRE

OTTAWA – Les néo-démocrates pressent le gouvernement canadien d’accroître de toute urgence son aide humanitaire aux réfugiés syriens, alors qu’un manque de financement a aujourd’hui obligé les responsables du Programme alimentaire mondial de l’ONU à suspendre un programme de coupons alimentaires destiné à plus de 1,7 million de réfugiés syriens au Liban, en Turquie, en Irak et en Égypte.

« Les nombreux réfugiés qui ont fui la violence en Syrie ont besoin de ce programme pour manger à leur faim, a souligné la porte-parole du NPD en matière de développement international, Hélène Laverdière (Laurier—Sainte-Marie). Ce programme est également essentiel à la stabilité des pays hôtes; le Canada doit faire tout ce qu’il peut pour le relancer. »

Les responsables du Programme alimentaire mondial ont indiqué que 64 millions $ sont nécessaires pour nourrir les réfugiés pour le reste du mois de décembre et que le programme serait immédiatement relancé si de nouveaux fonds étaient versés. En avril dernier, on apprenait que les rations alimentaires des réfugiés syriens avaient été réduites de 20 %, faute de fonds suffisants.

« Ce programme d’aide alimentaire sauve des vies, a déclaré le porte-parole du NPD en matière d’affaires étrangères, Paul Dewar (Ottawa Centre). Ces réfugiés, dont la plupart sont des enfants, doivent traverser un quatrième hiver loin de chez eux. La suspension de ce programme aura des effets dévastateurs. Le Canada doit faire preuve d’initiative et verser des fonds afin de contribuer à relancer immédiatement ce programme essentiel. »

-30-