National Day of Mourning: workers deserve healthy and safe work environments

NPD Labour Critic Karine Trudel (Jonquière), made the following statement:
“Every day, millions of Canadians expect to return home to their families after a day’s work. Unfortunately, not everyone does. Each year, almost 1,000 workers don’t make it home to their loved ones because they die on the job.

The lives of hundreds of thousands more Canadians are forever changed after being injured by workplace accidents, suffering chemical poisonings, as well as enduring harassment, or acts of violence.

Today, on the National Day of Mourning, we join all Canadians honouring the memory of workers who died, were injured or became ill in the workplace. We join with to reiterate our commitment to ensuring all work environments in Canada are healthy and safe.

Employers must remain vigilant in preventing workplace dangers or unacceptable working conditions. The federal government also has a responsibility to ensure that the laws, regulations and norms governing workplace health and safety are constantly updated. All Canadians must have adequate work environments, where their lives are not in danger and their rights are respected.

As millions of people make their way to work every day, they need to know their government is on their side. Canada must champion workplaces that are healthy and safe.”

* * *

Jour de deuil national : les travailleurs et travailleuses méritent des milieux de travail sains et sécuritaires

La porte-parole du NPD en matière de travail, Karine Trudel (Jonquière), a émis la déclaration suivante :

« Chaque jour, des millions de personnes au Canada comptent retrouver leur famille en revenant à la maison après leur journée de travail. Malheureusement, tous et toutes n’ont pas cette chance. Chaque année, près de 1000 personnes perdent la vie au travail et ne rentrent jamais pour retrouver leurs proches.

Chaque année, des centaines de milliers d’autres travailleurs et travailleuses victimes d’accidents, d’intoxications aux produits chimiques, de harcèlement ou de violence psychologique voient leur vie changer à jamais.

Aujourd’hui, à l’occasion du Jour de deuil national, alors que les Canadiens et Canadiennes se rassemblent pour honorer la mémoire de tous ces travailleurs et travailleuses décédées, blessées ou tombées malades, nous réitérons notre engagement à faire en sorte que tous les environnements de travail soient sains et sécuritaires.

Il est de la responsabilité de chaque employeur de faire preuve de vigilance pour prévenir tout danger ou situation inacceptable. De son côté, le gouvernement a la responsabilité de veiller à l’amélioration constante des lois, règles et normes de santé et de sécurité au travail. Il doit s’assurer que les travailleurs et travailleuses du Canada évoluent dans des milieux de travail adéquats où leur vie n’est pas mise en danger et où leurs droits sont respectés.

Les millions de personnes qui se rendent au travail chaque jour doivent savoir que leur gouvernement est à leur côté. Le Canada doit être un champion en matière de santé et de sécurité au travail. »