MARTIN LAMBASTES CONSERVATIVE INACTION ON ACCESS TO INFORMATION

FOR IMMEDIATE RELEASE                                                                              

OTTAWA – With Parliamentarians set to vote on a bill to strengthen Canada’s Access to Information Act, NDP MP Pat Martin (Winnipeg Centre) is urging Conservatives to remember the commitments to openness and transparency they made to Canadians when they first formed government.

“This bill was drafted based on specific platform promises the Conservatives made in the 2006 election,” said Martin, who is sponsoring the bill. “To vote against it would test the limits of their hypocrisy.”

The Information Commissioner needs the power to ensure Access to Information is as fair, transparent and as open as possible. Martin’s bill changes the existing Act to ensure the Commissioner can compel public officials to document their actions and decisions. Bill C-567 will put public interest before the secrecy of the government.  

“Freedom of information is a cornerstone of government accountability – but our system is in crisis,” said Martin. “The Conservatives’ failure to act has undermined the public’s access to information – surely the least they can do is support their own recommendations in order to begin fixing the process.”

 

***

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
7 mai 2014

LE NPD DÉNONCE L’INACTION CONSERVATRICE EN MATIÈRE D’ACCÈS À L’INFORMATION

OTTAWA – Alors que les députés s’apprêtent à voter sur un projet de loi qui vise à renforcer la Loi canadienne sur l'accès à l'information, le député néo-démocrate Pat Martin (Winnipeg Centre) presse les conservateurs d’honorer les promesses de transparence qu’ils ont faites aux Canadiens en 2006.

« Le contenu de ce projet de loi se fonde en partie sur certaines des promesses que les conservateurs ont faites lors de la campagne électorale de 2006 », a souligné M. Martin, qui parraine le projet de loi.

Pour effectuer son travail, le commissaire à l’information doit disposer des pouvoirs qui lui permettent de s’assurer que la procédure d’accès à l’information est aussi équitable et transparente que possible. Le projet de loi C‑567, déposé par M. Martin, modifierait la loi afin d’octroyer au commissaire le pouvoir d’obliger des fonctionnaires à documenter leurs actions et leurs décisions, afin que l’intérêt public prévale sur l’opacité du gouvernement.

« L’accès à l’information est un des fondements de la reddition de comptes, mais notre système est en crise, a déclaré M. Martin. L’inaction des conservateurs dans ce dossier a grandement nui à l’accès à l’information. Le moins qu’ils puissent faire, pour commencer remettre cette procédure sur la bonne voie, serait d’appuyer leurs propres recommandations. »