Liberals vote against immediate action on housing crisis

OTTAWA – As Canada faces an unprecedented housing crisis throughout the country, the Liberal government voted against a motion that would bring immediate action to address it. Canadians throughout the country are faced with exploding house prices, rising rents, rental housing shortages, long waitlists for non-market housing and increasing homelessness. They cannot afford to wait until after the next election for this crisis to be solved.

 said Sheri Benson, the NDP’s Housing Critic. “It’s unacceptable, in a country as wealthy as ours, that so many people are desperate for affordable housing. The Liberals’ cynical ploy of waiting until after the next election to roll out funding does nothing for Canadians facing evictions, homelessness and ballooning housing costs today.”

The NDP used their first opposition day of the fall sitting to highlight the fact that measures announced by the Liberal government don’t address the urgency of the situation. The motion, voted down by the Liberal government, called on them to immediately bring forward 50% of the funding attached to their housing strategy.

“Waiting until after the next election will be too late for many people who have no other options. The lack of affordable housing is directly tied to decades of successive funding cuts by Liberal and Conservative governments. Today’s vote by the Liberals is extremely disappointing to all those who need access to affordable housing now,” added Benson. “The NDP knows Canadians can’t afford to wait, and that’s why we will continue to push the Liberals to roll out funding now and to develop a National Indigenous Housing Strategy.”

* * *

2 octobre 2018

LES LIBÉRAUX VOTENT CONTRE DES MESURES IMMÉDIATES POUR FREINER LA CRISE DU LOGEMENT

OTTAWA – Alors qu’une crise du logement sans précédent frappe d’un bout à l’autre du Canada, le gouvernement libéral a voté contre une motion visant à prendre des mesures immédiates pour s’attaquer à cette crise. Partout au pays, la population canadienne fait face à une montée en flèche du prix des maisons et des loyers, une pénurie de logements, de longues listes d’attente pour les logements sociaux et une augmentation de l’itinérance. Les gens ne peuvent pas attendre jusqu’à la prochaine élection pour que cette crise se règle.

« La crise du logement au Canada commande des mesures d’urgence immédiatement. Le manque de logements convenables et abordables est une honte nationale; c’est inadmissible que les libéraux refusent d’agir avant la prochaine élection, a lancé Sheri Benson, porte-parole du NPD en matière de logement. C’est inacceptable que, dans un pays aussi riche que le nôtre, il y ait tellement de personnes qui recherchent désespérément un logement abordable. Le stratagème cynique des libéraux qui consiste à repousser le financement après la prochaine élection ne fait rien pour aider les Canadiennes et les Canadiens qui font face aujourd’hui à des avis d’éviction, à l’itinérance et aux coûts du logement qui explosent. »

Le NPD a utilisé sa première journée de l’opposition de la session d’automne pour souligner que les mesures annoncées par le gouvernement libéral ne s’attaquaient pas à l’urgence de la situation. La motion que le gouvernement libéral a rejetée lui demandait d’allouer immédiatement 50 % du financement rattaché à sa stratégie sur le logement.

« N’agir qu’après la prochaine élection signifie qu’il sera trop tard pour beaucoup de personnes qui n’ont pas d’autres options. La pénurie de logements abordables est directement liée à des décennies de coupes successives dans le financement par les gouvernements libéraux et conservateurs. Le vote des libéraux aujourd’hui est extrêmement décevant pour tout le monde qui a besoin d’accéder dès maintenant à un logement abordable, a ajouté Mme Benson. Le NPD sait que les Canadiennes et les Canadiens ne peuvent plus se permettre d’attendre; voilà pourquoi nous allons continuer de faire pression sur les libéraux pour qu’ils débloquent du financement tout de suite et qu’ils développent une stratégie nationale sur le logement autochtone. »