Liberals 'Sorry, not sorry' for abandoning electoral reform promise

OTTAWA – On Tuesday, Liberal MPs voted down an NDP motion calling on the government to apologize for abandoning its promise to reform Canada’s outdated and unfair voting system.

“This was a black and white promise repeated hundreds of times and as recently as two months ago,” said Nathan Cullen, NDP Critic for Electoral Reform. “The Prime Minister said it was his decision to make, the least he could do is take responsibility and apologize for this betrayal.”

Since the Liberals announced their intention to halt any reform two weeks ago, an e-petition urging the government to keep its promise has become the most signed petition on Parliament’s website with 115,000 signatures. This weekend Canadians from across the country participated in rallies in 27 cities to denounce the Liberal broken promise.

“Liberals are saying to Canadians, sorry, but they’re not sorry, for breaking a major promise,” said Alexandre Boulerice, Deputy Critic for Democratic Reform. “The willingness of Liberals to abandon a promise that helped them get elected is the best argument for why we need electoral reform.”

Not a single Liberal MP had the courage to support the NDP motion even though a handful had written letters sympathizing with their constituents who are angry over the government’s betrayal.

– 30 –

For more information, please contact:
NDP Media Centre: 613-222-2351 or media@ndp.ca

View release in your browser: www.ndp.ca/news/news/liberals-sorry-not-sorry-abandoning-electoral-reform-promise

 * * * 

TRUDEAU REFUSE DE S’EXCUSER POUR AVOIR ABANDONNÉ SA PROMESSE SUR LA RÉFORME ÉLECTORALE

OTTAWA – Mardi, les députés libéraux ont voté contre une motion du NPD demandant au gouvernement de présenter ses excuses pour avoir abandonné sa promesse de réformer le système électoral désuet et inéquitable du Canada.

« C’était une promesse claire, répétée des centaines de fois, aussi récemment qu’il y a deux mois, a dit Nathan Cullen, porte-parole du NPD en matière de réforme démocratique. Le premier ministre a dit que la décision lui revenait; le moins qu’il puisse faire est d’en prendre la responsabilité et de présenter ses excuses pour cette trahison. »

Depuis que les libéraux ont annoncé, il y a deux semaines, leur intention de stopper toute réforme, une pétition en ligne exhortant le gouvernement à respecter sa promesse est devenue la pétition la plus signée sur le site Web du Parlement, avec 115 000 signatures. En fin de semaine, des Canadiens de partout au pays ont participé à des manifestations dans 27 villes pour dénoncer la promesse brisée des libéraux.

« Les libéraux disent aux Canadiens qu’ils sont désolés d’avoir brisé une promesse majeure, mais ils ne le sont pas vraiment, a ajouté Alexandre Boulerice, porte-parole adjoint en matière de réforme démocratique. Le fait que les libéraux soient tout disposés à abandonner une promesse qui les a aidés à se faire élire est le meilleur argument en faveur d’une réforme électorale. »

Pas un député libéral n’a eu le courage d’appuyer la motion du NPD, même si certains d’entre eux avaient écrit des lettres sympathisant avec leurs électeurs en colère en raison de la trahison du gouvernement.