Liberals must act on precarious work for millennials

NDP is calling on Liberals to act on precarious work for young Canadians instead of continue to shrug it off as if there is nothing to be done.

OTTAWA – Today in Question Period, NDP Jobs Critic Niki Ashton (Churchill-Keewatinook Aski) invited Prime Minister Justin Trudeau to hear directly from young people at a national forum organized by Ashton on the rise of precarious work in the millennial generation.

“Precarious work is not a fact of life. New Democrats do not accept that temporary jobs, involuntary part-time or freelance work, continuous contract positions, unpaid internships, or jobs with no benefits, workplace pension, or jobs security is a reality that we need to resign ourselves to,” stated Ashton. “What I heard loud and clear is the reality for young people is becoming increasingly grim. We can and must do better for Canadian youth.”

This Forum, titled The Precarious Generation: Millennials Fight Back, is the culmination of a national tour. Over the last six months, Ashton traveled across the country holding stakeholder meetings and public consultations in 14 cities in 9 of the 10 provinces and 1 territory.

“Millennials know what they need to make their work and their lives less precarious. They live it every day,” said Ashton. “Given the Prime Minister’s comments this morning and his Finance Minister’s comments this weekend, I hope the Prime Minister will take this opportunity to hear directly from Millennials and Millennial allies as they outline the struggles they are currently facing and the vision they have for the future.”

This will be the first forum of its kind on Parliament Hill where Millennial leaders and their allies will be coming together from across the country to identify what action they need to federal government to take to have a more secure future. 

* * *

PRÉCARITÉ DE L’EMPLOI CHEZ LES JEUNES CANADIENS : LES LIBÉRAUX DOIVENT AGIR

Le NPD somme les libéraux de lutter contre la précarité de l’emploi chez les jeunes canadiens plutôt que de continuer à faire comme si de rien n’était sous prétexte qu’il n’y a tout simplement pas de solution.

OTTAWA – Pendant la période des questions aujourd’hui, la porte-parole du NPD en matière d’emploi, Niki Ashton (Churchill-Keewatinook Aski), a invité le premier ministre Trudeau à participer à son forum sur la montée du travail précaire chez la génération Y afin qu’il puisse entendre directement les jeunes touchés.

« La précarité de l’emploi n’est pas une réalité incontournable. Les néo-démocrates rejettent l’idée que nous devions accepter les emplois temporaires, les emplois à temps partiel involontaires, le travail à la pige, les emplois contractuels à répétition, les stages non rémunérés, les emplois sans avantages sociaux, sans pension ou sans sécurité d’emploi, a affirmé Niki Ashton. On m’a fait comprendre haut et fort que la réalité des jeunes devient de plus en plus sombre. Nous pouvons et devons faire mieux pour les jeunes Canadiens. »

Le forum « La génération précaire : les Y répliquent » est l’aboutissement d’une tournée nationale. Au cours des six derniers mois, Niki Ashton a organisé des réunions avec des intervenants et des consultations publiques dans quatorze villes (dans neuf des dix provinces et dans un territoire).

« Les Y savent ce qu’il faut que nous fassions afin de rendre moins précaires leurs emplois et leurs vies. C’est leur réalité de tous les jours, a ajouté Niki Ashton. Étant donné les commentaires du premier ministre ce matin et ceux de son ministre des Finances le weekend dernier, j’espère que le premier ministre acceptera mon invitation et qu’il profitera de cette occasion pour entendre directement les Y et leurs alliés parler des défis auxquels ils sont confrontés ainsi que de leur vision de l’avenir. »

Il s’agit du premier forum de la sorte sur la colline du Parlement dans le cadre duquel des leaders de la génération Y et leurs alliés de partout au pays se rassembleront afin de déterminer quelles mesures doivent être prises par le gouvernement pour leur assurer un avenir plus sûr.