LIBERAL GOVERNMENT IGNORING WARNINGS, LEAVING FARMERS BEHIND ON TRADE

 

OTTAWA - Despite warnings from Nobel Prize winning economist Joseph Stiglitz about the negative impact of the Trans Pacific Partnership (TPP) deal on Canada, Liberals are pushing ahead while refusing to commit to compensation for industries that will be hurt.

"We have been warning the Trudeau Liberals that the Harper-negotiated TPP deal is not good for Canada. It will damage important industries while driving down wages and putting corporate interests ahead of citizens,” said Tracey Ramsey, NDP Trade critic. "It makes no sense for the Liberal government to push ahead with this deal – and even less sense when we learn the government is backing off this promised compensation.”

Both the TPP and CETA would have significant negative impacts on certain sectors, yet Liberals have backed off the previous government's promise to compensate farmers $4.3 billion for the impact of these trade deals. The Liberal budget, tabled March 22, set no money aside for compensation.

"Liberals are saying these deals are final enough to sign, but not final enough to negotiate compensation? That makes no sense,” said NDP Agriculture critic Ruth Ellen Brosseau. "While the Liberal government barrels ahead, without mitigation and compensation, farmers are rightly concerned they will end up paying the price for these Conservative trade deals.” 

***

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

4 avril 2016

LE GOUVERNEMENT LIBÉRAL IGNORE LES AVERTISSEMENTS ET ABANDONNE LES AGRICULTEURS

OTTAWA — Après avoir ignoré l'avertissement du Prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz sur les impacts négatifs du Partenariat transpacifique (PTP) pour le Canada, les libéraux refusent de s'engager à compenser les industries touchées.

« Nous disons depuis longtemps aux libéraux de Justin Trudeau que le Partenariat transpacifique négocié par les conservateurs n'est pas bon pour le Canada. Cet accord risque d'affaiblir certaines de nos industries les plus importantes, de réduire les salaires et de faire passer les intérêts des grandes entreprises avant tout, a affirmé la porte-parole du NPD en matière de commerce, Tracey Ramsey. Il est insensé que le gouvernement aille de l'avant avec cet accord, surtout maintenant qu'il a décidé de faire marche arrière sur la compensation promise. »

Le PTP et l'Accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenne entraîneraient tous les deux des conséquences négatives sur certains secteurs. Or, les libéraux ont fait marche arrière sur la promesse du gouvernement précédent de dédommager les agriculteurs à hauteur de 4,3 milliards $ pour compenser les effets négatifs de ces accords commerciaux. Le budget libéral, déposé le 22 mars, ne prévoit rien pour financer cette compensation aux agriculteurs.

« Après avoir dit que ces accords étaient prêts à signer, les libéraux disent maintenant qu'on devrait attendre à plus tard avant de négocier les compensations. Ça n'a aucun sens, a affirmé la porte-parole du NPD en matière d'agriculture, Ruth Ellen Brosseau. Les agriculteurs ont raison de s'inquiéter quand ils voient leur gouvernement foncer sans se soucier des mesures d'atténuation ou des compensations à verser. Ce sont eux qui risquent de payer le prix des accords commerciaux hérités des conservateurs. »