Joint letter from opposition parties urges Trudeau to call by-elections

OTTAWA – In an open letter signed by the leaders of the NDP, the Conservatives, Bloc Québécois and the Green Party, the opposition is urging Prime Minister Justin Trudeau to immediately call all by-elections following his decision to hold an election for only one of the four vacant seats in the House of Commons.

“Your decision to delay the other three by-elections denies hundreds of thousands of Canadians their simple democratic right to be represented in Parliament and have their voices heard,” the letter says.

In their letter, party leaders, Andrew Scheer, Jagmeet Singh, Mario Beaulieu, and Elizabeth May, point out that due to Trudeau’s refusal to call the by-elections in Burnaby-South (BC), York-Simcoe (Ontario), and Outremont (Quebec), more than 300,000 Canadians will continue to go without federal representation.

“While the parties we lead disagree on what solutions are best for the challenges facing Canadians, we are in complete agreement that Canadians deserve to have elected representation as soon as possible,” the letter reads. “We urge you to do what’s best for Canadians in these ridings and immediately call the by-elections for all vacant seats in the House of Commons.”

Full text of the letter can be found here

* * *

30 octobre 2018

LETTRE COMMUNE DES PARTIS D’OPPOSITION POUR PRESSER TRUDEAU DE DÉCLENCHER DES ÉLECTIONS PARTIELLES

OTTAWA — Dans une lettre ouverte signée par les chefs du NPD, du Parti conservateur, du Bloc Québécois et du Parti vert, l’opposition presse le premier ministre Justin Trudeau de déclencher immédiatement toutes les élections partielles, à la suite de sa décision de fixer une date d’élection pour un seul des quatre sièges vacants à la Chambre des communes.

« Votre décision de retarder les trois autres élections partielles prive des centaines de milliers de Canadiennes et de Canadiens de leur droit démocratique élémentaire d’être représentés au Parlement et d’y faire entendre leur voix », est-il écrit dans la lettre.

Dans leur lettre commune, les chefs de parti Andrew Scheer, Jagmeet Singh, Mario Beaulieu et Elizabeth May soulignent qu’en raison du refus de Justin Trudeau de déclencher les élections partielles dans Burnaby-Sud (Colombie-Britannique), York–Simcoe (Ontario) et Outremont (Québec), plus de 300 000 personnes continuent d’être privées de représentation au niveau fédéral.

« Bien que les partis que nous dirigeons aient des divergences sur les solutions qui sont les meilleures pour les défis auxquels la population canadienne est confrontée, nous sommes entièrement d’accord que les Canadiens et les Canadiennes méritent d’avoir une représentation élue le plus tôt possible, peut-on lire dans la lettre. Nous vous exhortons à faire ce qui est le mieux pour la population de ces circonscriptions en déclenchant immédiatement les élections partielles pour tous les sièges vacants à la Chambre des communes. »

Le texte complet de la lettre se trouve ici.