Jagmeet Singh takes a hands-on approach to opiod crisis

VANCOUVER – On Thursday, NDP Leader Jagmeet Singh urged the federal government to do more in the fight against opioid related overdoses while visiting an overdose prevention site in Vancouver’s Downtown Eastside known as ‘62’.

“If people were dying in these numbers from any other cause the government wouldn’t hesitate to deploy all the resources needed to address the crisis,” said Singh. “Yet, for a year now the Liberals have refused to declare this a Public Health Emergency which would provide additional support for these amazing front lines workers.”

Singh said such a national declaration could designate pop-up sites like ‘62’ as official emergency sites, bringing them into the legal framework and able to receive federal support. While there, Singh also learned how administer the life saving drug naloxone, training he says more Canadians should receive.

“This isn’t just happening in downtown cores. It’s happening in the suburbs, in rural communities. Everywhere,” Singh said. “I fundamentally believe it’s our shared responsibility to save lives.”

 * * *

2 novembre 2017

JAGMEET SINGH ADOPTE UNE APPROCHE PRATIQUE CONCERNANT LA CRISE DES OPIOÏDES

VANCOUVER – Jeudi, le chef du NPD, Jagmeet Singh, a exhorté le gouvernement fédéral à en faire davantage dans la lutte aux surdoses liées aux opioïdes, alors qu’il visitait un site de prévention des surdoses nommé « 62 », dans le quartier Downtown Eastside de Vancouver.

« Si autant de personnes étaient mortes pour n’importe quelle autre raison, le gouvernement n’hésiterait pas à déployer toutes les ressources nécessaires pour résoudre la crise, a affirmé M. Singh. Pourtant, voilà un an déjà que les libéraux refusent de qualifier cette crise d’urgence nationale, ce qui fournirait du soutien additionnel pour les travailleurs de première ligne, qui font un travail extraordinaire. »

Jagmeet Singh a souligné qu’une désignation d’urgence nationale pourrait faire de sites temporaires comme le « 62 » des sites d’urgence officiels, ce qui les intégrerait dans le cadre légal et leur permettrait de recevoir du soutien du fédéral. Pendant qu’il était sur place, Jagmeet Singh a aussi appris comment administrer du naxolone, un médicament qui sauve des vies, une formation que plus de Canadiens devraient recevoir.

« La crise ne frappe pas seulement les grands centres urbains. Les banlieues et les communautés rurales ne sont pas épargnées. Cette réalité est présente partout, a affirmé M. Singh. Je suis fondamentalement convaincu que sauver des vies est notre responsabilité partagée. »