Jagmeet Singh calls out government inaction on discrimination in justice system

On Thursday, NDP Leader, Jagmeet Singh, called out the Liberal government’s failure to tackle discrimination in Canada’s criminal-justice system and reiterated his call for federal leadership to ban police checks, a practice (also known as carding) that disproportionately targets non-white Canadians.

“From that first contact with a police officer, all the way to the sentencing of a crime, the unfair treatment of racial minorities is evident across Canada,” Singh said, who has himself been the target of police street checks. “No one in Canada should be treated any differently in our justice system based on what they look like.”

Singh also slammed the government for breaking its promises to roll-back mandatory minimum sentences implemented by the Harper Conservatives. Mandatory minimums have a disproportionate effect on groups that are over-represented in jails, such as Indigenous Peoples who are incarcerated at a rate of 5 times their population across Canada, as well as African-Nova Scotians whose incarceration rate is 7 times higher within the province.

“I’m shocked that the federal government refused to take action on Republican-style mandatory minimums, which fail to deter crime and add more delays to the massive backlog in our courts,” said Singh. “Enough talk, we need real measures to improve our justice system and work towards ending discrimination in our courts and on our streets.”

* * *

5 avril 2018

JAGMEET SINGH DÉNONCE L’INACTION DU GOUVERNEMENT QUANT À LA DISCRIMINATION DANS LE SYSTÈME DE JUSTICE

HALIFAX – Le chef du NPD, Jagmeet Singh, a dénoncé jeudi l’échec du gouvernement libéral à s’attaquer à la discrimination dans le système de justice pénale du Canada. Il a réitéré sa demande que le gouvernement fédéral démontre du leadership pour interdire les contrôles policiers de routine (une forme de profilage racial) qui, selon plusieurs sources, cible de façon disproportionnée les Canadiennes et les Canadiens non blancs.

« De ce premier contact avec un-e agent-e de police, jusqu’à l’imposition d’une peine pour un crime, le traitement injuste des minorités raciales est évident partout au pays, a affirmé M. Singh, qui a lui-même été ciblé par des contrôles policiers. Personne au Canada ne devrait être traité différemment par notre système de justice en raison de son apparence. »

Jagmeet Singh a aussi critiqué le gouvernement pour avoir brisé sa promesse d’éliminer les peines minimales obligatoires instaurées par les conservateurs de Stephen Harper. Les peines minimales obligatoires ont des effets disproportionnés sur les groupes surreprésentés dans les prisons, comme les Autochtones, dont le taux d’incarcération est cinq fois plus élevé que leur proportion de la population au Canada, ou encore les Afro-Néo-Écossais, dont le taux d’incarcération est sept fois plus élevé dans la province.

« Je suis outré que le gouvernement fédéral ait refusé de passer à l’action quant à ces peines minimales obligatoires, qui ne sont pas sans rappeler les mesures des républicains aux États-Unis. Elles n’ont pas d’effet dissuasif sur la criminalité et créent encore plus de retards dans nos tribunaux déjà surchargés, a ajouté M. Singh. Trêve de beaux discours, il faut de vraies mesures pour améliorer notre système de justice et pour travailler de façon à éliminer la discrimination dans nos tribunaux et nos rues. »