Improve access to information: NDP

Today, the NDP is proposing amendments to fix Bill C-58 which proposes changes to the Access to Information Act. C-58 is a huge letdown to Canadians who were hoping for long overdue reform to our broken regime. The NDP proposals aim to fix the Act in order to keep government officials accountable. 

“Once again, the Liberals have failed to keep a black-and-white election promise to make the PMO and Ministers' offices subject to the Access to Information Act. It seems the Prime Minister changed his mind after promising to have an open and transparent government,” said NDP Justice Critic Murray Rankin. “After decades without any significant change to the Act, Canadians deserve amendments that will make the Act easier to use."

The Liberals promised during the 2015 election to make a number of long overdue changes to the Access to Information Act, most notably extending the Act to cover the Prime Minister’s office and Ministers' offices. The Liberals’ Bill fails to include many key recommendations made by the Information Commissioner and the Ethics Committee, and introduces new major loopholes that make the Act more difficult to use. The Information Commissioner agreed with the NDP in her testimony to the Ethics Committee yesterday, and also in her scathing report to this reform entitled “Failing to Strike the Right Balance for Transparency”.

“The Access to Information Act is an essential tool that is used every day by thousands of Canadians to find out what their government is doing with their taxes and how their rights are being addressed,” added NDP Deputy House Leader Matthew Dubé. “Justin Trudeau and the Liberals promised Canadians they would be different than the secretive Harper government. They have not kept their promise and have instead betrayed the trust of Canadians.”

The NDP’s amendments will reverse changes that the Commissioner deemed “regressive,” and instead propose a more progressive regime which Canadians can be proud of. New Democrats believe these amendments are essential and are hoping that the Liberal government will honor its commitment to be open to amendments so we can work collaboratively in order to improve this fundamental right for all Canadians.

* * *

2 novembre 2017

LE NPD VEUT AMÉLIORER L’ACCÈS À L’INFORMATION

OTTAWA – Aujourd’hui, le NPD propose des amendements afin de corriger le projet de loi C-58, lequel propose des changements à la Loi sur l’accès à l’information. Le projet de loi C-58 constitue une grande déception pour les Canadiens, qui espéraient depuis longtemps une réforme de notre système défaillant. Les propositions du NPD visent à corriger la Loi afin de tenir les représentants du gouvernement responsables de leurs actes.

« Une fois de plus, les libéraux ont brisé une promesse électorale sans équivoque, celle d’assujettir les représentants du Cabinet du premier ministre et ceux des autres ministres à la Loi sur l’accès à l’information. Il semble que le premier ministre ait changé d’idée après avoir fait la promesse de former un gouvernement ouvert et transparent, a déploré le porte-parole du NPD en matière de justice, Murray Rankin. Après des décennies sans qu’aucun changement significatif n’ait été apporté à la Loi, les Canadiens méritent des amendements qui la rendront plus facile à utiliser. »

Durant la campagne de 2015, les libéraux ont promis d’apporter un certain nombre de changements longtemps attendus à la Loi sur l’accès à l’information, notamment d’élargir la portée de la Loi pour y inclure le Cabinet du premier ministre et ceux des ministres. De nombreuses recommandations clés faites par la commissaire à l’information et par le Comité de l’éthique ne sont pas incluses dans le projet de loi des libéraux. Par ailleurs, ce dernier présente de nouvelles échappatoires considérables qui rendent la Loi plus difficile à appliquer. La commissaire à l’information est allée dans le même sens que le NPD lors de son témoignage devant le Comité de l’éthique, hier, de même que dans son rapport cinglant portant sur cette réforme, intitulé « Objectif transparence : la cible ratée ».

« La Loi sur l’accès à l’information est un outil essentiel qui est utilisé chaque jour par des milliers de Canadiens qui veulent savoir ce que leur gouvernement fait avec leurs impôts et s’informer sur la façon dont on traite leurs droits, a ajouté le leader parlementaire adjoint du NPD, Matthew Dubé. Justin Trudeau et les libéraux ont promis aux Canadiens qu’ils seraient différents du gouvernement cachottier de Stephen Harper. Ils n’ont pas tenu cette promesse et ont plutôt trahi la confiance des Canadiens. »

Les amendements du NPD retireront les modifications que la commissaire a qualifiées de « régressives » et proposent plutôt un système plus progressiste dont les Canadiens pourront être fiers. Les néo-démocrates sont convaincus que ces amendements sont essentiels, et ils espèrent que le gouvernement libéral honorera son engagement à être ouvert aux amendements afin que nous puissions travailler en collaboration pour améliorer ce droit fondamental pour tous les Canadiens.