Historic report lays out path to a fair voting system

OTTAWA – The Special Committee on Electoral Reform released its final report Thursday morning, which makes a historic recommendation of a Proportional Representation voting system for Canada. 


“Today, we made history and cleared a path toward proportional representation. The committee worked incredibly hard to achieve a broad consensus recommendation, and this is the first step towards taking Canadian democracy into the 21st Century,” said Deputy Democratic Reform critic Alexandre Boulerice (Rosemont—La Petite Patrie). “It looked to many like an impossible task, but we reached a compromise and recommended proportional representation. The committee did its job – now it’s time for the Liberal government to do theirs.”

A Proportional Representation electoral system will ensure that the share of votes a party gets in an election is reflected in the number of seats they receive in the House of Commons. The Committee heard that the current system, known as First-Past-the-Post, creates massive distortions and fails to reflect the democratic will of Canadians.

“The Prime Minister made a black-and-white promise to Canadians to make 2015 the last election under first-past-the-post, and to make every vote count,” said Nathan Cullen (Skeena—Bulkley Valley). “The government has a mandate, the tools, a viable path, and a clear obligation to replace our outdated, unfair voting system with a proportional voting system. Canadians are counting on it.”

Highlights of the Committee’s findings:

• 88% of expert witnesses and 87% of the public testimony before the committee called for the government to adopt a proportional voting system.
• The committee also recommended that the government should implement financial incentives for political parties to nominate more women – as recommended in a private member’s bill by NDP MP Kennedy Stewart earlier year.
• The all-party committee membership was based on a proportional model put forward by the NDP. With no one party holding a majority, members found solutions through hard work and compromise.
• The committee held close to 50 meetings, in every province and territory, and heard from nearly 200 expert witnesses. Tens of thousands of Canadians participated in the consultation process.

* * *

1er décembre 2016

UN RAPPORT HISTORIQUE TRACE LA VOIE VERS UN SYSTÈME ÉLECTORAL PROPORTIONNEL

OTTAWA – Le Comité spécial sur la réforme électorale a déposé son rapport final jeudi matin. Il fait une recommandation historique visant à doter le Canada d’un système électoral de représentation proportionnelle.

« L’histoire s’écrit aujourd’hui. Le Comité a travaillé d’arrache-pied pour en venir à une recommandation consensuelle, première étape du processus qui amènera la démocratie canadienne au 21e siècle, a déclaré le porte-parole adjoint en matière de réforme démocratique, Alexandre Boulerice (Rosemont—La Petite-Patrie). Aux yeux de plusieurs, cela semblait une tâche impossible, mais nous sommes parvenus à un compromis et nous avons pu recommander la représentation proportionnelle. Nous avons fait notre travail; c’est maintenant au tour du gouvernement libéral de faire le sien. »

Un système électoral de représentation proportionnelle va garantir que la part de votes qu’un parti reçoit lors d’une élection se reflétera dans le nom de sièges qu’il obtient à la Chambre des communes. Le Comité a compris que le système électoral actuel — le système uninominal majoritaire à un tour — créait d’énormes distorsions et ne reflétait pas la volonté démocratique des Canadiens.

« Le premier ministre a fait une promesse claire aux Canadiens selon laquelle l’élection de 2015 serait la dernière tenue selon le système uninominal majoritaire à un tour et que désormais chaque vote compterait, a affirmé Nathan Cullen (Skeena—Bulkley Valley). Le gouvernement a maintenant un mandat, des outils, une option viable et une obligation claire pour remplacer notre système électoral désuet et injuste par un système électoral proportionnel. Les Canadiens comptent là-dessus. »

Principaux constats du Comité :

• 88 % des experts entendus et 87 % des personnes ayant témoigné devant le Comité ont demandé que le gouvernement adopte un système de vote proportionnel.
• Le Comité a aussi recommandé que le gouvernement mette en place des incitatifs financiers pour que les partis politiques nomment plus de femmes candidates – comme le préconisait le projet de loi émanant du député néo-démocrate Kennedy Stewart déposé plus tôt cette année.
• La composition du Comité multipartite était fondée sur un modèle proportionnel mis de l’avant par le NPD. Puisqu’aucun parti ne détenait la majorité, les membres ont trouvé des solutions grâce à leur travail acharné et aux compromis.
• Le Comité a tenu près de 50 rencontres, dans chaque province et territoire, et a entendu près de 200 experts. Des dizaines de milliers de Canadiens ont participé au processus de consultation.